jeudi 19 octobre 2017 19:12:39

Signature de deux contrats pour la réalisation de la ville nouvelle de Hassi Messaoud : Le ministre de l’Énergie insiste sur le respect des cahiers des charges

Youcef Yousfi : « Nous allons commencer l’exploration en off-shore au début de 2015 »

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 0:00
D.R

Le ministre de l’Énergie, Youcef Yousfi, qui a insisté «à ce que les cahiers des charges soient strictement respectés en matière d’efficacité énergétique», a assuré, hier, que «la nouvelle ville de Hassi Messaoud sera entièrement alimentée par les énergies renouvelables, en particulier l’énergie solaire et l’énergie éolienne».

Une cérémonie de signature de deux marchés de gré à gré simples pour la réalisation d’études d’exécution et de suivi des travaux de voirie et réseaux divers de la ville nouvelle de Hassi Messaoud au profit de groupements d’entreprises publiques et de bureaux d’études publics nationaux a eu lieu, hier, au siège du ministère de l’Énergie, en présence du ministre, Youcef Yousfi, du wali d’Ouargla et du président de l’Assemblée de cette wilaya, ainsi que des PDG des entreprises Sonatrach et Cosider.
Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’outil national de production à travers la participation effective d’entreprises et de bureaux d’études publiques dans le cadre de la réalisation de la ville nouvelle de Hassi Messaoud. «La signature de ces contrats constitue la date de naissance réelle de la ville nouvelle de Hassi Messaoud», a indiqué le ministre de l’Énergie. «Aujourd’hui, nous allons lancer les travaux physiques, et nous allons prendre toutes les dispositions pour que la ville constitue un modèle qui nous permettra de réaliser d’autres villes au sud du pays», a-t-affirmé.
Dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie de signature des contrats, M. Yousfi a assuré que «dans 4 ans, les premier habitants occuperont cette ville nouvelle».
Pour le premier responsable du ministère, «la nouvelle ville de Hassi Messaoud est en train de prendre toutes les opportunités pour devenir une ville modèle», précisant que la conception de la ville est originale. «C’est une ville qu’on créera dans un climat désertique très difficile. Néanmoins, le style architectural de la région sera respecté», a-t-il dit. Par ailleurs, il y a lieu de noter que le premier marché est attribué au groupement composé par des entreprises publiques nationales. Il s’agit de Cosider Travaux publics et Cosider Canalisations (filiale du groupe Cosider à 100%) et ENGCB (filiale du Groupe Sonatrach à 100%), ainsi que KAHRIF (filiale du groupe Sonelgaz à 100%).  Le contrat a été signé pour un montant global de plus de 90,68 milliards de DA, et sera réalisé dans un délai de 45 mois. Au total, celui-ci consiste en la réalisation des études d’exécution et des travaux de la voirie et des réseaux divers de la ville nouvelle de Hassi Messaoud et de la Zone d’activités logistiques (ZAL). La réalisation des études d’exécution et des travaux de voirie et réseaux divers (VRD) portent sur l’exécution de 15 lots. II s’agit des terrassements généraux, de la voirie et stationnement, du drainage et récupération des eaux pluviales, de l’assainissement et recyclage des eaux usées, de l’alimentation en eau potable, de la lutte anti-incendie, du système d’irrigation, du réseau Gaz Naturel, de l’alimentation et distribution électrique, des télécommunications et ADSL haut débit, de l’éclairage public, de l’évacuation et recyclage des déchets solides, ainsi que de la galerie technique.
Quant au second projet, dont une enveloppe de pas moins de 1,451 milliard de DA a été allouée, pour un délai de réalisation de 45 mois, celui-ci a été attribué à un groupement composé des bureaux d’études publics nationaux. Il s’agit de la Société algérienne d’études d’infrastructures (SAETI) pour le suivi et le contrôle des travaux de terrassement, voirie et de la galerie technique, et de la société nationale Eau & Environnement, Spa (NEE), pour le contrôle des travaux d’adduction en eau potable (AEP), d’assainissement et d’irrigation, ainsi que le laboratoire des Travaux publics Sud (LTP Sud) pour le suivi et contrôle qualité des travaux.
Ainsi, ce second marché porte sur l’approbation des études d’exécution et suivi, contrôle et coordination des travaux de la voirie et des réseaux divers de cette ville nouvelle et de la zone d’activité logistique (ZAL). L’approbation des études d’exécution et suivi, contrôle et coordination des travaux de la voirie et des réseaux divers portent sur 9 lots.
 II s’agit, donc, des terrassements généraux, de la voirie et stationnement, du drainage et récupération des eaux pluviales, de l’assainissement et recyclage des eaux usées, de l’alimentation en eau potable, de la lutte anti-incendie, du système d’irrigation, de l’évacuation et recyclage des déchets solides et de la galerie.
Sihem Oubraham

Youcef Yousfi : « Nous allons commencer l’exploration en off-shore fin 2014 »
«En ce qui concerne l’exploration en off-shore, nous allons commencer le forage en fin 2014 début 2015», a indiqué le ministre de l’Énergie, Youcef Yousfi. Dans une déclaration, hier, à El Moudjahid, en marge de la cérémonie de signature des contrats pour la réalisation de la ville nouvelle de Hassi Messaoud, le ministre a expliqué que cet effort se fera, «une fois que les travaux préliminaires géophysiques seront achevés». Questionné sur la localisation de la région d’exploitation, M. Yousfi a affirmé que «les endroits dans lesquels ces opérations de forage sont prévues ne sont pas encore localisés, cela dépendra de l’achèvement des études géophysiques que nous sommes en train de réaliser pour déterminer la première localisation de forage en mer», a-t-il expliqué.
S. O.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions