mardi 25 septembre 2018 21:02:43

13e édition du Festival Mawazine de Rabat : Cheb Bilal enflamme le public

Environ 50.000 spectateurs, dont la grande majorité était des jeunes, ont assisté au méga-concert donné lundi, tard dans la soirée par le chanteur algérien de Raï, Cheb Bilal. C

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 0:00
D.R

Environ 50.000 spectateurs, dont la grande majorité était des jeunes, ont assisté au méga-concert donné lundi, tard dans la soirée par le chanteur algérien de Raï, Cheb Bilal. Ces derniers ont chanté et dansé en parfaite communion avec leur idole, accueilli en véritable star du 13e festival Mawazine, rythmes du monde, organisé du 30 mai au 7 juin à Rabat. Dès l’entame de la première chanson "Ila Kataât Djibek Gari" sur une scène installée en plein air dans le quartier populaire "Hay Annahda", le public n’a pas cessé de reprendre les paroles en chœur tout en exécutant des danses endiablées jusqu’à la fin  du spectacle avec le fameux "Abali Abala". La vedette algérienne, accompagnée d’un orchestre ayant parfaitement  synchronisé les différents rythmes de la musique, et aidé d’une excellente sonorisation et d’un bon jeu de lumières, a interprété les tubes les plus connus de son répertoire, tels que "Habssine Ou Yahdrou Bina", "Chriki Asta Lavista", "Gaâ Nabghou Draham", "Sahbi Chawala Hada", "Derdja Derdja", "Maândi Mendir Bik", "Khalina Amigo",  "C’est la vie Bessah Chwiya" et "Li fort Fort". Très content de l’accueil du public, Bilal a promis, à la fin du spectacle,  de revenir l’année prochain au festival Mawazine même s’il n’était pas invité,  et ce, afin de répondre à l'appel de ses fans venus très nombreux assister à ce rendez-vous musical annuel. Dans l’après-midi, Bilal avait indiqué qu’il se considère comme un chanteur  du "Raï social" qui s’inspire "des problèmes et des fléaux sociaux" pour s’exprimer sur les différents phénomènes sociaux que vit la société en général. «Je me considère comme un chanteur du Raï social. Un chanteur qui s’intéresse aux problèmes et aux fléaux que vit la société afin de m’exprimer et donner mon point de vue sur divers phénomènes constatés dans la vie des gens», avait  déclaré Bilal lors d’une rencontre avec la presse.
Le coup d’envoi de la 13e édition de  Mawazine avait été donné vendredi  soir avec au programme une pléiade de stars mondiales, arabes et africaines dont les chanteurs algériens Souad Massi et Abdelkader Chaou. Le maître de la chanson chaabie algéroise Abdelkader Chaou s’est produit samedi soir donnant une éclatante prestation devant un nombreux public venu apprécier les qsidates et les chansons à rythme qu’il a interprétées  avec brio au gré de sa voix légendaire. Quant à Souad Massi, dont c’est la deuxième participation à ce festival  après celle de 2011, elle a rendez-vous avec ses fans jeudi prochain au théâtre  Mohammed-V du centre-ville. Le Festival est suivi, selon les organisateurs, par plus de 2 millions de spectateurs et 20 millions de téléspectateurs.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions