jeudi 19 octobre 2017 11:53:05

USMH : Le départ de Charef faussera-t-il les plans de Laïb ?

Ayant réussi une bonne saison comme d’habitude, sous la houlette de l’entraîneur Boualem Charef, à la tête de l’équipe depuis six saisons à présent, l’USMH risque de vivre une difficile intersaison.

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 0:00
D.R

Ayant réussi une bonne saison comme d’habitude, sous la houlette de l’entraîneur Boualem Charef, à la tête de l’équipe depuis six saisons à présent, l’USMH risque de vivre une difficile intersaison.

Cela pour la simple raison que le désormais ex-coach harrachi vient de quitter la barre technique du club banlieusard, puisqu’il a officialisé sa venue au MCA en paraphant un contrat de trois saisons moyennant un salaire estimé à environ 170 millions de centimes, croit-on savoir.
Habitué à tout faire sur le plan technique, puisque le président de l’USMH, Mohamed Laïb, lui a toujours accordé carte blanche, notamment sur le plan du choix des joueurs à recruter et ceux à libérer, mais aussi pour tout ce qui a trait à la gestion de l’équipe sur le plan technique et organisationnel, le départ de Boualem Charef risque de déstabiliser le club, déjà fragilisé par le manque de ressources financières.
Celle-ci est la principale raison du départ du driver harrachi, qui pourrait aussi inciter nombre de joueurs ramenés à l’USMH par lui-même, d’en faire autant. D’ailleurs, il est déjà question de sérieux contacts entre le Mouloudia et certains joueurs de l’USMH, que Boualem Charef voudrait avoir sous sa coupe au sein de sa nouvelle équipe, tels les Hendou, Aït-Ouamar  et autres. Il a déjà convaincu Azzi de signer au MCA et s’est à présent chose faite. Ainsi, à défaut de régulariser une fois pour toute la situation financière des joueurs, le président de l’USMH, Mohamed Laïb, aura de la peine à convaincre ses joueurs, notamment ceux qui sont en fin de contrat de rempiler. Déjà que Hicham Belkaroui a opté pour le Club Africain tunisien, d’autres joueurs cadres tels les Younès, Hendou, Ai-Ouamar, Mazari et autres pourraient lui emboîter le pas et quitter le navire harrachi, surtout que se ne sont pas les contacts qui leur manquent. Certes, ils se sont montrés très patients jusque-là, toutefois, Laïb doit faire très vite pour les rassurer afin d’éviter une véritable saignée à l’USMH, qui risque de porter un sérieux préjudice à l’équipe.
 Il faut relever aussi, que la direction du club n’a pas encore désigné d’entraîneur à la place de Charef, même si des noms circulent comme ceux de Bouaratta, Mehdaoui, Bira et Amrani. Rien n’a filtré pour le moment sur celui qui devrait succéder au coach partant.
 Pour ce qui est du volet recrutement, le club est au point mort.
 Certes, les dirigeants du club avec le président à leur tête s’activent à prendre contact avec les joueurs ciblés, néanmoins, il n’y a rien d’officiel pour le moment.
Attention donc, l’USMH doit absolument éviter la déperdition de ses meilleurs éléments au risque de voir ce qui a été construit des années durant, s’ébranler comme un château de cartes.
L’USMH qui a connu les affres de la relégation a intérêt à éviter les erreurs du passé au risque de le payer cher.
 Les inconditionnels harrachis retiennent leur souffle et comptent sur le savoir-faire du président Mohamed Laïb pour maintenir son club en bonne santé. Les hommes passent, l’USMH continuera à vivre avec ou sans eux…
Mohamed-Amine Azzouz   

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions