mardi 17 octobre 2017 17:48:49

Plombé par une offre abondante : Le pétrole se replie

Les prix du pétrole baissaient hier en cours d’échanges européens, plombés par une offre abondante d’or noir, mais les investisseurs restaient tout de même attentifs à la situation en Ukraine et en Libye.

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 0:00

Les prix du pétrole baissaient hier en cours d’échanges européens, plombés par une offre abondante d’or noir, mais les investisseurs restaient tout de même attentifs à la situation en Ukraine et en Libye.          
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait  108,39 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de  44 cents par rapport à la clôture de lundi. Le Brent est tombé à 108,32 dollars, son niveau le plus faible en trois semaines. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour la même échéance perdait 18 cents, à 102,29 dollars. En Irak notamment, les exportations de pétrole ont progressé en mai pour le deuxième mois consécutif, en hausse de 8% par rapport à avril à 2,58 millions de barils par jour en moyenne, alors que l’ouverture d’un nouveau terminal  dans le sud du pays devrait accroître les capacités d’exportation de 800.000  barils par jours, relevaient les analystes de Commerzbank. L’Opep, qui pompe environ un tiers du brut mondial, doit se réunir  la semaine prochaine à Vienne pour sa 165e réunion ministérielle. Cependant, la baisse des cours restait limitée par le conflit dans  l’est de l’Ukraine, les tensions entre les Occidentaux et la Russie  et  les  pertes de production en Libye. La situation en Ukraine, voie de passage pour les exportations de  gaz et de pétrole russes vers l’Europe, demeurait ainsi toujours au centre des  préoccupations des opérateurs. Les craintes d’une dégradation de la situation, déjà grave, voire d’une guerre civile, soutiennent les cours du brut depuis plusieurs semaines.
En outre, la situation en Libye, producteur pétrolier et membre de l’Opep,  où règne un climat de vives tensions alimentées par une lutte d’influence entre  politiciens et milices armées, continuait d’inquiéter les investisseurs.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions