lundi 23 octobre 2017 05:31:16

Peste aviaire a l’est du pays : « La situation est sous contrôle » affirme le ministère de l’Agriculture

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, rassure les éleveurs de poulets suite à l’apparition de plusieurs foyers de la peste aviaire à l’est du pays et affirme que « la situation est stable et sous contrôle ».

PUBLIE LE : 03-06-2014 | 0:00

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, rassure les éleveurs  de poulets suite à l’apparition de plusieurs foyers de la peste aviaire à l’est du pays et affirme que « la situation est stable et sous contrôle ».
Contactée par nos soins, la cellule de communication du ministère de l’Agriculture, a fait savoir que  « mis à part les 12 bâtiments d’élevage affectés par la maladie et situés  dans les wilayas de Bordj Bou-Arréridj, Sétif, Batna et Tébessa, aucun nouveau cas n’a été signalé par les inspecteurs des services vétérinaires des wilayas concernées. »
Cependant, le ministère de l’Agriculture a appelé les aviculteurs à travers le pays à « prendre les mesures nécessaires, notamment en ce qui concerne la revaccination de tout le cheptel et veiller à l’hygiène de leurs bâtiments ».  
Les premiers foyers de la maladie sur le cheptel avicole ont été enregistrés à partir du 15 mai 2014, dans les wilayas de Bord Bou Arréridj (5 bâtiments) et de Sétif (4 bâtiments).
D’autres foyers ont été signalés plus tard dans les wilayas de Batna (2 bâtiments) et de Tébessa (1 bâtiment), mais à un degré moindre aux deux premières wilayas.
Dans ces quatre wilayas (les seules touchées par cette maladie virale), il a été enregistré 12 bâtiments d’élevage affectés par cette maladie.   
Pour faire face à la situation, les services du ministère de l’Agriculture ont dépêché sur les lieux, des inspecteurs qui ont tout de suite procédé à des prélèvements qui ont été transmis aux laboratoires de l’Institut National de la Médecine Vétérinaire, pour analyse.
De même, des instructions ont été adressées aux inspections vétérinaires de wilaya ainsi qu’aux professionnels pour « appliquer immédiatement des mesures de précautions pour freiner la propagation de la peste aviaire ».
Il s’agit notamment de la revaccination de tout le cheptel avicole contre la maladie.
Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture a donné des instructions quand à « la limitation des mouvements de personnes aux seuls intervenants au niveau des élevages et l’application stricte des mesures d’hygiène par les chargés de suivi d’élevage ».
Outre le renforcement de l’hygiène dans les bâtiments d’élevage, les éleveurs sont appelés à déclarer toute mortalité suspecte des volailles pour effectuer de prélèvement en vue de l’analyse aux laboratoires vétérinaires.
Connue, également, sous le nom de « Newcastle », cette maladie contagieuse, dont le foyer d’origine est encore inconnu, est provoquée par un virus qui affecte les oiseaux, notamment les volailles domestiques. Cette maladie se manifeste par des signes cliniques  tels : difficultés respiratoires, manifestations nerveuses, diarrhées, etc.
Cette maladie qui affecte une variété d’espèces d’oiseaux, ne représente pas une menace pour l’homme qui s’avère, ainsi, insensible au virus, selon le ministère de l’Agriculture.
Il y a lieu de signaler à la fin que le spectre d’une contagion a grandement fait baisser la consommation de poulets à travers plusieurs régions du pays, ce qui s’est répercuté sur une baisse du prix du kilo. Une différence de 100 DA sur le kilo est en effet constatée ces derniers jours.
Kamélia H.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions