samedi 21 septembre 2019 09:59:01

Matériaux de construction : Légère hausse de la production en 2013

La production des matériaux de construction a enregistré une légère hausse (+0,3%) en 2013, après des baisses consécutives constatées depuis 2008 et ce, jusqu’au premier trimestre de l’année dernière, selon l’Office national des statistiques (ONS).

PUBLIE LE : 02-06-2014 | 23:00

La production des matériaux de construction a enregistré  une légère hausse (+0,3%) en 2013, après des baisses consécutives constatées depuis 2008 et ce, jusqu’au premier trimestre de l’année dernière, selon l’Office national des statistiques (ONS). La production des matériaux de construction a connu, après cinq ans de recul, un rebondissement au 2e et 3e trimestre 2013 avec respectivement 6,2% et 7,8% pour rechuter au 4e trimestre à -4,8% et enregistrer, ainsi, une légère hausse de 0,3% durant toute l’année précédente, indique une publication  de l’ONS sur l’indice de la production industrielle. Ce regain, quoique modéré, est synonyme d’une relance de la production de deux activités. Il s’agit de la branche de fabrication des liants hydrauliques qui a enregistré une hausse de 2,5% et de celle de la fabrication de produits en ciment et matériaux de construction divers (+7,3%) durant l’année 2013. La production des autres branches du secteur des matériaux de construction  a reculé. En effet, après une hausse « importante » observée en 2012 (+13,6%), l’industrie du verre a reculé de 2,6% en 2013. La fabrication des matériaux de construction et produits rouges a également chuté durant les quatre trimestres de l’année écoulée, situant le  taux moyen annuel de croissance à 20%. Le secteur industriel public algérien a enregistré en 2013, une légère hausse de 0,8%, inférieure a celle enregistrée en 2012 (+1,6%), mais plus « importante » que celle de 2011 (+0,4%). Hors hydrocarbures, le taux de croissance industrielle a atteint 2,2%, contre 5,5% en 2012 et 2,4% en 2011, alors que le taux des industries manufacturières a augmenté de 1,8%, après une stagnation constatée l’année d’avant. Cette « timide » croissance de la production industrielle du secteur public s’explique par une amélioration de la production d’un certain nombre d’activités, notamment des industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électriques  (ISMME) avec +5,5%, les industries textiles (+4%), des bois et lièges  (+2,1%), et, enfin, les matériaux de construction (+0,3%).
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions