jeudi 19 octobre 2017 17:28:04

Agriculture : Nouvelle baisse sur le marché européen des céréales

Le marché européen des céréales accuse une nouvelle baisse hier, apaisé par les bonnes perspectives de récoltes et des clignotants météo au vert. A la mi-journée, le blé recule de 1,50 euro la tonne, pour les échéances de novembre à 190,25 et de janvier à 190,50 euros la tonne.

PUBLIE LE : 03-06-2014 | 0:00
D.R

Le marché européen des céréales accuse une nouvelle baisse hier, apaisé par les bonnes perspectives de récoltes et des clignotants météo au vert. A la mi-journée, le blé recule de 1,50 euro la tonne, pour les échéances de novembre à 190,25 et de janvier à 190,50 euros la tonne. Le marché se montre actif avec 7.500 lots échangés à 11h15 GMT. Le maïs accuse une baisse similaire de 1,50 euro sur l’échéance de novembre à 190 euros la tonne et de janvier à 190,50 euros la tonne. Là aussi le marché est vigoureux avec 7.500 lots échangés. « Tous les fondamentaux sont au vert avec un bon état des semis et des paramètres météo favorables », souligne Edward de Saint-Denis, de la société de courtage Plantureux. Seul point à surveiller, estime-t-il, la parité euro-dollar : « Si la baisse se vérifie, elle pourrait ramener un peu de compétitivité à l’export » sur l’origine française. En France, l’état d’avancée des cultures reste bon, selon l’observatoire de FranceAgriMer, Céré’Obs : en Blé tendre, l’épiaison compte six jours d’avance sur la moyenne et la part des blés dans un « bon à très bon » état reste stable à 75%, en orge d’hiver, l’épiaison est finie depuis la semaine passée avec huit jours d’avance sur la moyenne et 71% des cultures dans un état « bon à très bon ». Enfin, en maïs, les semis sont pratiquement achevés pour une levée atteinte à 96%, avec un jour d’avance en moyenne. La part des « bons à très bons » atteint 88% en baisse comparé à la semaine précédente. A Chicago, note le cabinet de conseil Agritel, tous les contrats de blé ont achevé la semaine passée en repli « compte tenu de la non-compétitivité de l’origine américaine sur la scène export ». Là encore, les perspectives sont bonnes et pèsent sur les cours : les semis de maïs ont marqué une nouvelle progression selon le rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Agriculture et de nouvelles pluies attendues sur la Corn Belt. De son côté Offre et Demande agricole (ODA) signale que « le centre météo ukrainien prévoit une récolte de céréales qui pourrait dépasser le niveau de l’année dernière à 63 millions de tonnes » - même si les « analystes locaux sont moins optimistes» nuance-t-il. En France, sur le marché physique, blé et orge sont en recul de 1,50 euro et le maïs perd un euro à la mi-journée.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions