dimanche 05 juillet 2020 03:01:07

Royaume-Uni : Une ONG s’inquiète d’une montée de la pauvreté infantile

L’augmentation du nombre d’enfants pauvres au Royaume-Uni s’établit à 3,5 millions en 2013, en hausse de 700.000 par rapport à 2010, et pourrait atteindre cinq millions d’ici 2020, s’est inquiétée mercredi dernier, l’organisation caritative Save the Children.

PUBLIE LE : 03-06-2014 | 0:00
D.R

L’augmentation du nombre d’enfants pauvres au Royaume-Uni s’établit à 3,5 millions en 2013, en hausse de 700.000 par rapport à 2010, et pourrait atteindre cinq millions d’ici 2020, s’est inquiétée mercredi dernier, l’organisation caritative Save the Children. Sont déclarés «pauvres» les enfants dont le revenu familial est inférieur à 60% du revenu médian britannique. A titre indicatif, ce revenu médian représentait 517 livres (635 euros) par semaine pour un employé à plein temps en 2013, selon l’Office national des statistiques. «Alors que la situation économique s’améliore, celle des enfants pauvres devrait s’aggraver», note ce rapport intitulé «Un début juste (dans la vie) pour chaque enfant».          
L’ONG, qui s’attend à une hausse de 1,4 million d’enfants vivant sous le seuil de pauvreté sur les six prochaines années, avance que les familles ont été frappées par un «triple coup dur» avec des salaires en stagnation, la  réduction des aides sociales liées aux mesures d’austérité prises par le gouvernement de David Cameron, et une augmentation du coût de la vie. «Les enfants ont payé le prix le plus important de la récession», juge-t-elle. En Espagne, Save the Children a également appelé à la mi-avril le gouvernement à faire plus pour venir en aide aux enfants pauvres alors qu’un tiers des mineurs dans le pays, soit 2,8 millions d’enfants, sont menacés par la pauvreté. En France en 2010, 2,7 millions d’enfants grandissaient dans des ménages vivant sous le seuil de pauvreté, selon les chiffres de l’Insee. Mi-avril, l’ONG Trussell Trust avait rapporté que près d’un million de Britanniques avaient eu recours l’an dernier aux banques alimentaires,  une hausse « choquante » de 163% par rapport à 2012.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions