lundi 18 dcembre 2017 21:36:53

Abou Bakr Abdullah Al Qirbi, ministre yéménite des Affaires étrangères : « L’Algérie, un pays référence dans la lutte antiterroriste »

L’hôte de l’Algérie a mis en relief l’importance de voir les pays du Mouvement des Non-Alignés reprendre leur place d’antan. La stratégie de travail doit, elle, «être plus efficace et ne doit en aucun cas se limiter à des rencontres purement protocolaires.»

PUBLIE LE : 02-06-2014 | 0:00
D.R

L’hôte de l’Algérie a mis en relief l’importance de voir les pays du Mouvement des Non-Alignés reprendre leur place d’antan. La stratégie de travail doit, elle, «être plus efficace et ne doit en aucun cas se limiter à des rencontres purement protocolaires.»
«Le Yémen compte s’inspirer de l’expérience algérienne de lutte contre le terrorisme et de son approche dans la résolution pacifique des conflits», a déclaré hier, Abou Bakr Abdullah Al Qirbi, ministre des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse tenue, hier, à Alger. L’Algérie est «un exemple à suivre», que ce soit dans le renforcement de la sécurité interne ou de la réconciliation nationale. Abordant l’instabilité qu’a traversé son pays et une partie de la région ayant vécu le «printemps arabe», le ministre a pointé du doigt l’«ingérence» de certaines forces étrangères. Pour parvenir à gérer la situation dans une région où les intérêts sont devenus les principaux facteurs de déstabilisation, le Yémen, dira M. Al Qirbi, «est appelé à renforcer le dialogue interne.»
L’autre menace pour l’ensemble de ces pays a pour nom «Al Qaida». Relevant la situation «difficile» vécue par son pays, le chef de la diplomatie yéménite a précisé que la crise politique n’a pas débuté en 2011, «mais après les élections de 2006 ». Même s’il n’a pas apporté ses fruits, le dialogue entamé a pris une «tournure importante», à savoir celui de faire de la résolution de la crise, la seule préoccupation comme le stipulait l’initiative des pays du Golf, a-t-il indiqué, avant de préciser que, «toutefois, un problème de taille se posait. Il s’agit du nombre des membres de la Conférence nationale de réconciliation, arrêté finalement à 565 dont 50% sont du Sud. La représentativité de la femme, ajoute le MAE yéménite, a été à hauteur de 30%. Conscientes du danger auquel s’est exposé leur pays, les différentes parties concernées se sont entendues pour «construire la confiance.» Pour y parvenir, «on était allé doucement mais sûrement», enchaîne M. Al Qirbi. L’objectif était double : «sortir de la crise politique et mettre l’unité nationale en dessus de toutes les divergences».
Aussi, il infirmera que tous ces efforts ont abouti à la mise en place d’une commission chargée de rédiger la Constitution. Dans ce registre, le ministre yéménite relève que l’espoir est de faire passer ce projet par voie référendaire et d’organiser, par la suite, les élections. Un scrutin qui s’avère capital, sachant que le Yémen «a failli vivre une guerre civile» Aujourd’hui, la seule solution est d’«ordre politique», diagnostique M. Al Qirbi.
Dans son intervention, il souligne que «si pour l’Occident évoque souvent le nucléaire iranien comme une menace planétaire, pour nous le vrai danger consiste en les conflits sectaires que vivent les pays musulmans». A ce titre, le MAE yéménite se réjouit des efforts consentis par le président de son pays. Et de poursuivre «Outre la sécurité, le Yémen doit gagner sa bataille économique.»
Dans une autre optique, M. Al Qirbi a mis en relief l’importance de voir les pays du Mouvement des Non-alignés reprendre leur place d’antan. La stratégie de travail doit, elle, «être plus efficace et ne doit en aucun cas se limiter à des rencontres purement protocolaires». Le chef de la diplomatie yéménite a enfin émis le vœu de voir l’Algérie «nouer un partenariat économique plus important avec les pays arabes dont le Yémen».                               
Fouad. I.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions