mercredi 18 octobre 2017 23:19:05

M. Abdelmalek Sellal : « Le gouvernement veut atteindre l’émergence en 2019 et table sur un rebond de la croissance »

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué hier à Alger que son gouvernement ambitionne d’atteindre l’émergence en 2019, en tablant sur un rebond de la croissance durant les cinq prochaines années.

PUBLIE LE : 02-06-2014 | 0:00
D.R

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué hier à Alger que son gouvernement ambitionne d’atteindre l’émergence en 2019,
en tablant sur un rebond de la croissance durant les cinq prochaines années.

En présentant le plan d’action du gouvernement devant la chambre basse du Parlement, M. Sellal a déclaré « il faut atteindre l’émergence dans les cinq prochaines années et nous avons les moyens » pour y parvenir.
Le Premier ministre a rappelé que « le cap pour l’émergence d’une économie nationale, forte, compétitive et créatrice de richesses et d’emplois a été défini dans le Pacte économique et social de croissance » signé en février dernier.
Il a relevé dans ce sens que le plan quinquennal de croissance 2015-2019 sera élaboré en concertation et vise, entre autres, à atteindre un taux de croissance de 7%, contre une moyenne de croissance de 4% réalisée durant la période 2010-2014.
Ce plan, a souligné M. Sellal, devrait consolider les progrès économiques réalisées ces dernières années et concrétiser les engagements du programme présidentiel, a-t-il dit.
Selon un scénario moyen projeté par le gouvernement, la croissance globale devrait se situer à 7%, alors que la croissance hors hydrocarbures devrait atteindre 9% dans les cinq prochaines années.
Un rebond de la croissance qui sera réalisé dans un contexte de reprise de la production pétrolière en 2015, après une baisse enregistrée en 2013 et début 2014, a expliqué le chef de l’exécutif. M. Sellal a affirmé que le gouvernement est à même d’atteindre ses objectifs tracés sans contraintes financières, grâce à la remontée des recettes pétrolières qui ont reculé dans le sillage de la baisse de la production des hydrocarbures. « Nous allons récupérer notre niveau d’entrée en devises l’année prochaine grâce au rebond de la production de gaz et de pétrole » qui se fera à la faveur de la mise en exploitation des nouvelles découvertes de Sonatrach, a prévu  M. Sellal.

Croissance : quatre secteurs prioritaires

Le Premier ministre a indiqué que son gouvernement misait pour atteindre l’émergence sur quatre secteurs prioritaires que son l’énergie, l’agriculture, le tourisme et l’industrie.
Sans distinction entre les secteurs public et privé, le gouvernement œuvrera à la modernisation du secteur industriel national à travers notamment la promotion de la production nationale, le soutien aux activités favorisant l’intégration et utilisant les avantages comparatifs énergétiques et naturels et la consolidation du processus de partenariat, a détaillé le Premier ministre en exposant les grands axes du plan d’action du gouvernement.
Pour ce qui est des activités agricoles, M. Sellal a indiqué que les objectifs du gouvernement sont d’étendre les superficies irriguées d’un million d’hectares, de réduire le déficit en mécanisation, de généraliser le recours aux semences à potentiel productif élevé et de développer l’agriculture saharienne.
Le gouvernement veillera par ailleurs, a enchaîné M. Sellal, à assurer la sécurité énergétique du pays à long terme et à maintenir sa position d’acteur actif sur le marché international des hydrocarbures.
Revenant à ce propos sur l’exploitation du gaz de schiste, M. Sellal  a réaffirmé qu’elle interviendrait à long terme pour assurer la sécurité énergétique du pays.
En parallèle, et dans l’objectif de diversifier les sources d’énergie du pays, le gouvernement œuvrera à poursuivre son vaste programme des énergies renouvelables.
23 centrales photovoltaïques et une ferme éolienne entreront en production incessamment, a annoncé le Premier ministre.
Le développement d’une véritable industrie touristique est une nécessité  incontournable. La priorité dans ce domaine sera accordée, selon M. Sellal, au suivi des projets en cours, notamment la réalisation d’une capacité d’accueil  de 50.000 lits et de 15 établissements thermaux.
Des actions d’aménagement touristique et de promotion de la destination Algérie seront renforcées et soutenues, a-t-il promis.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions