lundi 11 dcembre 2017 06:52:09

Baccalaureat 2014 : Ambiance studieuse et sereine

Les épreuves du baccalauréat ont débuté hier dans de bonnes conditions, sur l’ensemble du territoire national, une atmosphère studieuse a prévalu dans tous les centres d’examen.

PUBLIE LE : 02-06-2014 | 0:00
D.R

Les épreuves du baccalauréat ont débuté hier dans de bonnes conditions, sur l’ensemble du territoire national, une atmosphère studieuse a prévalu dans tous les centres d’examen.

Dans la wilaya d’Oran, ils sont 19.691 candidats, dont 4.584 libres,  à se présenter dans la matinée dans l’un des 64 centres d’examen ouverts à cet effet. Parmi ces effectifs figurent 11 handicapés, 92 candidats de l’Ecole des cadets de la nation et 37 personnes issues des centres pénitentiaires de la wilaya. La direction de l’éducation a mobilisé 3.764 enseignants pour assurer la surveillance des candidats et encadrer ces centres d’examen. A Ain Temouchent, au total, ce sont 5.094 candidats, dont 2.888 filles, qui se sont dirigés vers les 16 centres d’examen pour subir les épreuves du  baccalauréat. Ces candidats se répartissent entre 1.156 candidats libres, 20 issus de centres de rééducation et deux handicapés. Les 16 centres d’examen sont encadrés par 1.365 travailleurs du secteur de l’éducation et 118 observateurs, soit sept observateurs par centre d’examen. Dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, le nombre d’inscrits à cet examen est de 8.874, dont 4.935 filles. Parmi ces candidats figurent 108 détenus et 2.512 candidats libres. Ces effectifs sont répartis au niveau de 36 centres d’examen.  Par ailleurs, le nombre de candidats dans la wilaya de Tissemsilt est de  6.730 répartis sur 12 centres d’examen et encadrés par 2.859 enseignants et agents administratifs. La wilaya de Tlemcen compte, quant à elle, quelque 15.000 candidats dont 51 détenus et 5 non-voyants. Ces candidats subiront les différentes épreuves au niveau de 48 centres d’examen sous l’encadrement de 5.182 professeurs et agents.          Dans la wilaya de Mostaganem, ils sont 9.531 candidats concernés par  cet examen dont ils subiront les épreuves au niveau de 32 centres. 2.151 agents ont été mobilisés pour assurer la bonne marche de ces épreuves. Pour la wilaya de Mascara, le nombre des candidats est estimé à 9.491 lycéens dont 71 ressortissants sahraouis et 44 détenus des centres pénitentiaires. A Relizane-ville, ils sont 6.569 candidats dont 2.869 libres à plancher sur les différentes matières au niveau des 27 centres ouverts à cet effet, alors qu’à Relizane, les effectifs concernés sont de l’ordre de 13.389 candidats répartis sur 43 centres ouverts à travers le territoire de la wilaya. Enfin, dans la capitale du Sersou, les candidats au Bac sont au nombre  de 16.004 à s’être dirigés vers l’un des 57 centres ouverts à cet effet. Parmi ces effectifs, figurent 11 détenus, 8 handicapés et un ressortissant syrien.       

Entre certitude, ardeur et stress à l’est  
Des certitudes, beaucoup d’ardeur, mais aussi pas mal de stress se lisaient, hier matin, sur les visages des dizaines de milliers de lycéens attendant de rejoindre les centres d’examen du baccalauréat dans les wilayas de l’Est du pays. Qu’ils aient choisi de s’isoler pour mieux se concentrer ou de rester en groupes pour évacuer leur angoisse, les candidats, à Constantine, Khenchela,  Annaba, El Tarf, Biskra ou Bordj Bou Arréridj, semblaient tous, juste avant l’ouverture des portes des centres d’examen, conscients de l’importance de cette journée déterminante pour leur avenir. L’instant fatidique de l’entrée en salle d’examen est marqué par un côté solennel visible aussi bien chez ceux qui, quelques instants auparavant,  révisaient pour la dernière fois en marmonnant entre leurs dents, que chez ceux qui riaient aux éclats en blaguant avec leurs camarades. L’ouverture de l’enveloppe cachetée et la distribution des sujets sont  suivis par un silence « assourdissant ».
L’instant d’après, les yeux, chez les  uns, se mettent à briller de joie à la découverte de la teneur de l’épreuve,  tandis que chez les autres, des sourcils se mettent à froncer. Et c’est parti.  A Sétif, première wilaya de l’Est du pays de par le nombre d’habitants,  ils étaient 25.861 candidats, dont 14.882 filles et 6.643 candidats libres,  à se rendre dans les 84 centres d’examen aux côtés de 75 détenus dans des maisons de rééducation, 22 candidats d’une école privée et 5 jeunes aux besoins spécifiques dont 4 malvoyants.  Une atmosphère très studieuse régnait au lycée Mohamed-Bentouati du pôle urbain de Gaoua où le wali s’est déplacé pour donner le coup d’envoi officiel de cet examen décisif.  Même ambiance à Jijel où 15.107 candidats dont 11.235 scolarisés et  3.872 libres se sont rendus, à 8 h précises, dans les 34 centres d’examen répartis à travers la wilaya.
Dans cette wilaya littorale comme dans toute la région Est, toutes les dispositions ont été prises par la direction de l’Education pour le transport et la restauration des candidats, ainsi que des surveillants et des personnels d’encadrement. Toujours sur la côte-est, ils ne sont pas moins de 19.286 candidats, dont 5.620 libres, à concourir dans les 61 centres d’examen ouverts dans la wilaya de Skikda, tandis qu’à Annaba, où le coup d’envoi officiel a été donné  à partir du lycée El Moukaouama, 10.002 candidats, dont 5.309 filles planchent sur les sujets proposés pour cette première journée d’examen. A Khenchela, 10.100 candidats parmi lesquels plus de 2.800 candidats libres concourent, au moment où à Guelma et à Batna, ils sont respectivement  9.532 et 27.857 à subir les épreuves du baccalauréat 2014.

76.000 candidats composent  dans les wilayas du Sud     
Quelque 76.000 candidats passent, dans les wilayas  du Sud, l’examen du baccalauréat (session de juin 2014), dont les épreuves ont  débuté hier matin dans de bonnes conditions. Ces candidats de diverses filières (scientifiques, littéraires et techniques), dont plus de 27.000 candidats libres, handicapés et pensionnaires d’établissements de rééducation, sont répartis sur 346 centres d’examens désignés à travers les wilayas de Tindouf, Béchar, El-Bayadh, Naâma, Laghouat, Ghardaïa, Adrar, Tamanrasset,  Illizi, El-Oued et Ouargla, selon les directions locales de l’éducation. Les directions locales de l’éducation des wilayas du Sud ont mobilisé plus de 15.840 encadreurs, dont des agents, des surveillants, et des observateurs chargés de veiller au bon déroulement de cet examen dont les épreuves se poursuivront jusqu’à jeudi.
Dans la wilaya d’Ouargla, à titre d’illustration, quelque 13.510 candidats dont 4.178 libres étaient attendus ce matin à cet examen au niveau de 49 centres encadrés par 3.594 personnes.   
Synthèse de M.  Bouraib

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions