mercredi 14 novembre 2018 15:27:08

Industrie : Vers l’introduction de nouvelles incitations pour l’investissement

Le gouvernement entend introduire de nouvelles mesures pour lever les contraintes qui entravent l’investissement dans le secteur industriel, a indiqué, hier à Alger, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb.

PUBLIE LE : 02-06-2014 | 0:00
D.R

Le gouvernement entend introduire de nouvelles mesures pour lever les contraintes qui entravent l’investissement dans le secteur industriel, a indiqué, hier à Alger, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb.

«Dans le programme, il est prévu qu’il y aura des incitations pour ce  secteur » de l’industrie, a déclaré le ministre à la presse en marge de la présentation  du plan d’action du gouvernement par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à l’Assemblée populaire nationale (APN). « Il y aura de nouvelles initiatives prochainement pour aboutir à moins de contraintes pour l’investissement », a ajouté le ministre sans donner toutefois  davantage de détails sur ces nouvelles facilitations. « On ne peut en dire plus car elles (les incitations) ne sont pas encore adoptées », a-t-il dit. S’agissant de la règle 49/51% qui régit les investissements étrangers en Algérie, le ministre a écarté toute révision de cette règle pour le moment. « Pour l’instant, il n’y a absolument rien sur ce point, mais il peut y avoir une réflexion pour certains secteurs qui n’ont pas d’incidence » par  rapport aux motivations qui ont amené à l’instauration de cette, règle a-t-il précisé. « Tant qu’on n’a pas d’autres protections pour éviter les travers dans  lesquels nous avons été, cette règle restera telle quelle », a souligné M. Bouchouareb.  Le plan d’action du gouvernement stipule qu’il n’y aura pas de distinction entre secteur privé et public afin de promouvoir la production nationale et moderniser le secteur industriel en soutenant les activités favorisant l’intégration et utilisant les avantages comparatifs énergétiques et naturels tout en consolidant le processus de partenariat. La gouvernance des entreprises sera également améliorée pour développer les dispositifs de normalisation et d’accréditation, parallèlement au renforcement des capacités de formation des ressources humaines.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions