jeudi 19 octobre 2017 00:53:25

Forum d’affaires algéro-belge : les opportunités d’investissement

Le climat des affaires et la réglementation des investissements en Algérie étaient au centre d’un forum d’affaires algéro-belge organisé, hier à Alger, avec pour but le rapprochement des opérateurs économiques et le développement du partenariat entre les deux pays.

PUBLIE LE : 02-06-2014 | 0:00
D.R

Le climat des affaires et la réglementation des investissements  en Algérie étaient au centre d’un forum d’affaires algéro-belge organisé, hier à Alger, avec pour but le rapprochement des opérateurs économiques et le développement  du partenariat entre les deux pays.
« Le but de cette rencontre est d’expliquer à nos amis belges les opportunités d’investissement et la réglementation algérienne concernant les investissements directs étrangers ou en partenariat avec des opérateurs économiques algériens »,  a déclaré Tahar Kellil, président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) lors de cette rencontre économique tenue en présence d’une vingtaine opérateurs économiques et d’experts.
Selon lui, ce forum est organisé aussi pour « booster » la coopération  économique et commerciale entre les deux pays, car en dépit des échanges existants et qui « n’ont pas encore atteint le niveau escompté », il est « souhaitable que  les échanges s’intensifient » à travers ce genre de rencontres.
De son côté, l’ambassadeur de la Belgique à Alger, Frédéric Meurice, a estimé qu’un « intérêt commun » est affiché pour le développement du partenariat  économique entre les deux pays tout en plaidant pour un rapprochement entre les communautés d’affaires algérienne et belge. « Il y a un volume d’échanges significatif entre nos opérateurs, mais il y a aussi des possibilités de le développer et créer d’autres partenariats.  
Donc les opérateurs algériens ou belges sont appelés à étudier d’autres formes  et possibilités d’investissement pour élargir la coopération », a souligné M. Meurice. Organisé en marge de la 47e édition de la Foire internationale d’Alger  (FIA), à laquelle plusieurs entreprises belges sont présentes, ce forum a été organisé sous le thème « le climat des affaires en Algérie : bonnes perspectives pour la coopération algéro-belge ». Au premier trimestre 2014, le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et la Belgique s’était élevé à 938 millions de dollars, dont 709 millions d’exportations algériennes, contre 229 millions d’importations. La Belgique a été classée 7e fournisseur de l’Algérie et son 14e client.
L’Algérie est considérée comme le second client de la Belgique en Afrique après  l’Afrique du Sud. Les principaux produits importés de Belgique sont les machines, engins, produits laitiers, produits parapharmaceutiques, matériel électrique et les produits agroalimentaires, alors que les exportations algériennes  vers ce pays sont composées principalement des hydrocarbures.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions