dimanche 18 novembre 2018 12:08:52

Omra ramadhan 2014 : Les agences de voyages dans l’expectative

Combien d’Algériens seront autorisés à faire la omra, durant les mois de chaâbane et de ramadhan 1436 ? Telle est la question que se posent les gérants des agences de voyages, suite aux mesures de restriction prises récemment par les autorités saoudiennes afin de pouvoir gérer le flux des candidats au petit pèlerinage.

PUBLIE LE : 01-06-2014 | 0:00
D.R

Combien d’Algériens seront autorisés à faire la omra, durant les mois de chaâbane et de ramadhan 1436 ? Telle est la question que se posent les gérants des agences de voyages, suite aux mesures de restriction prises récemment par les autorités saoudiennes afin de pouvoir gérer le flux des candidats au petit pèlerinage.

En effet, la mise en place d’un nouveau dispositif d’attribution de visas d’entrée en Arabie saoudite constitue une menace pour l’existence même des agences de tourisme et de voyages algériennes, sachant que le hadj et la omra sont les segments les plus rentables pour la plupart des voyagistes qui réalisent, à ces occasions, le gros de leur chiffre d’affaires.
Après la décision de réduction de la durée de la omra à 15 jours, et les difficultés pratiques rencontrées par les agences de voyages pour l’obtention des visas, vient s’ajouter maintenant  le plafonnement de la délivrance de ces documents à chaque agence, se trouvant dans chaque pays, par rapport à la demande réelle et celle à caractère prévisionnel.  
C’est sur ce tableau, justement, que les autorités saoudiennes veulent opérer des réductions concernant les candidats à la omra, suite aux travaux d’extension des Lieux saints de La Mecque. Par conséquent, c’est le coût du petit pèlerinage qui prend un coup, à travers sa révision à la hausse. Les voyagistes attirent également l’attention sur le fait que l’attribution des visas est liée au retour des pèlerins algériens chez eux, sachant que certains d’entre eux préfèrent prolonger leur séjour en Arabie saoudite pour pouvoir accomplir le hadj. Selon les déclarations de Sami Abdallah El-Salah, ambassadeur d’Arabie saoudite à Alger, l’année dernière, 170.000 visas ont été délivrés par ses services au profit des candidats à la omra.
Comme chacun le sait, le hadj est également concerné par ces restrictions, sachant que le nombre de hadjis algériens est fixé à 28.800 candidats, ces dernières années, après la réduction du quota de tous les pays à hauteur de 20%, et celui de l’Arabie saoudite de 50%.
S’agissant de la omra, c’est un pèlerinage qu’on peut effectuer tout au long de l’année, notamment durant le Ramadhan, période très prisée en raison de sa bonne rétribution par Dieu Tout-Puissant, rapporte un hadith du Prophète (QSSSL).
Mourad A.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions