lundi 19 novembre 2018 11:12:52

Université : Intérêt croissant aux Etats-Unis pour l'histoire du Maghreb

L'histoire du Maghreb suscite un intérêt croissant chez les chercheurs américains, a indiqué, hier à Oran, le président de l'Institut américain d'études maghrébines (American Institute for Maghrib Studies, AIMS), John Entelis

PUBLIE LE : 01-06-2014 | 0:00

L'histoire du Maghreb suscite un intérêt croissant chez les chercheurs américains, a indiqué, hier à Oran, le président de l'Institut américain d'études maghrébines (American Institute for Maghrib Studies, AIMS), John Entelis. "L'histoire du Maghreb constitue l'un des sujets les plus abordés par les chercheurs américains", a indiqué M. Entelis qui participe à la 3e édition du colloque international "Carrefours sahariens", ouvert au Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC). Dans une déclaration à l'APS, en marge des travaux de cette rencontre, ce responsable a précisé, à ce titre, que "l'histoire de la période coloniale et post-indépendance figure parmi les axes majeurs des études menées par les universitaires aux USA". "En plus de l'histoire et de la politique, il y a aussi d'autres disciplines qui intéressent les chercheurs américains, à savoir l'économie, la culture et l'anthropologie au Maghreb", a fait savoir le président de l'AIMS, également professeur à l'Université de New York. Plus de 250 chercheurs issus de différentes universités des USA sont membres de l'AIMS dont le siège principal est basé dans l'Arizona avec trois antennes de représentation implantées à Oran pour l'Algérie, à Tanger (Maroc) et à Tunis (Tunisie). Partenaire du CRASC dans l'organisation du colloque sur les Carrefours sahariens, l'AIMS a été créé en 1985 avec pour vocation de "répondre aux besoins des chercheurs américains intéressés par l'Afrique du Nord", a rappelé M. Entelis lors de la cérémonie d'ouverture. "La contribution de l'AIMS se propose aussi d'apporter une nouvelle orientation aux recherches sur le Maghreb qui étaient jusqu'alors dominées par la vision française pour des raisons historiques", a-t-il expliqué.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions