mardi 18 juin 2019 08:55:39

JAJ-2014 : Salim Haroui (escrime) en or, sauve la huitième journée de la compétition

Salim Haroui (fleuret) a été le seul athlète algérien couronné à l’issue de la 8e et avant dernière journée des 2e Jeux africains de le jeunesse JAJ 2014 à Gaborone (Botswana), disputée vendredi, qui a vu l’Algérie se faire rejoindre par le Nigeria au tableau des médailles avec 14 médailles d’or chacun

PUBLIE LE : 01-06-2014 | 0:00
D.R

Salim Haroui (fleuret) a été le seul  athlète algérien couronné à l’issue de la 8e et avant dernière journée des 2e Jeux africains de le jeunesse JAJ 2014 à Gaborone (Botswana), disputée vendredi,  qui a vu l’Algérie se faire rejoindre par le Nigeria au tableau des médailles  avec 14 médailles d’or chacun. Les autres médailles algériennes remportées lors de cette journée ont  été l’œuvre Youssra Arar (saut en hauteur) et Djabeur Bouras (marche) pour l’argent, alors que les médailles de bronze ont été remportées par les escrimeuses Amina Rouibet (épée) et Zinedinne Haroui (Sabre). Le spécialiste de la longueur Mohamed Tahar Triki, hauteur de la meilleure performance mondiale des U-16 avec un saut à 7.63m, n’a pas réussi à décrocher le doublé en terminant à la 3e place du triple saut avec 15.23m. Avec ses 6 nouvelles médailles l’Algérie compte désormais 45 médailles : 14 en or, 19 en argent et 12 en bronze et se retrouve à égalité avec le Nigeria (14 or, 7 argent, 11 bronze), loin derrière l’Egypte (72 médailles-34 or) et l’Afrique du Sud (77 médailles-33 or). Le président de la délégation égyptienne Gasser Riad Abdelhamid s’est dit satisfait des résultats obtenus aux JAJ-2014, estimant que les places sur  le podium se joueront lors de la dernière journée prévue samedi. "Notre objectif est de terminer à la première place du podium. Avant la dernière journée de compétition nous comptons une médaille de plus que l’Afrique du Sud j’espère que nous allons garder cet avantage", a déclaré Gasser Riad Abdelhamid. La huitième journée de compétition a été marquée par la visite du président du Comité international olympique (CIO), l’Allemand Thomas Bach, qui a profité  de sa présence à Gaborone pour assister aux finales d’escrime et visiter le village olympique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions