vendredi 21 septembre 2018 19:44:02

Stromae à la coupole d'Alger : Ambiance festive

Le phénomène belge de la chanson francophone Stromae a donné, vendredi soir à Alger, un concert dans une coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf bondée de fans venus danser sur les rythmes effrénés de la musique électronique et reprendre en chœur les plus grands succès du chanteur.

PUBLIE LE : 01-06-2014 | 0:00
D.R

Le phénomène belge de la chanson francophone Stromae a donné, vendredi soir à Alger, un concert dans une coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf bondée de fans venus danser sur les rythmes effrénés de la musique électronique et reprendre en chœur les plus grands succès du chanteur. Devant plus de 7.000 personnes, selon les organisateurs, Stromae a proposé, pour son premier concert au Maghreb, un "show" de deux heures où les sonorités puissantes de la musique transe ont porté les textes mélancoliques ou contestataires, un savant mélange de divertissement et de poésie à l'origine de l’ascension fulgurante de l’artiste depuis 2009. Accompagné de quatre musiciens, le chanteur apparaît sur scène vêtu comme à son habitude d’un gilet et d’un nœud papillon et entame son concert par "Tu aimerais faire la fête" une chanson aux paroles ironiques et au rythme soutenu qui d’emblée plonge la salle dans une ambiance festive.  Cette ambiance sera accentuée par les multiples jeux de lumière sur scène et par l’écran géant où défilent en rythme des images tantôt illustratives tantôt psychédéliques, créant une atmosphère survoltée digne des clubs de musique techno. L’artiste enchaîne avec des morceaux aux textes plus engagés comme "Bâtard" et "Peace Or Violence"(paix ou violence), n’hésitant pas à demander aux "Algéroises et Algérois" de participer au spectacle en répétant les refrains ou en reprenant ses propres gestes comme celui du "V" formé par l’index et le majeur et dont on ne sait s’il est un "un signe de paix ou bien le "V" de violence". Cette complicité entre le chanteur et son public prendra des allures de franche rigolade pour des chansons comme "Moules frites" où il parle de lui-même avec autodérision en dansant d’une manière particulièrement drôle.
Le spectacle atteindra son point culminant avec des succès comme le mélancolique "Formidable" repris en chœur par l’assistance ou l’énergique "Alors on danse" rebaptisé "Alors on +Chtah+" pour l’occasion, au plus grand bonheur des fans. Organisé par la societé privée "Think Factory" et le producteur franco-algérien Farid Benlagha, ce concert, réussi selon les fans malgré quelques soucis techniques qui ont provoqué une interruption de près de vingt minutes, avait été, par ailleurs, précédé par une prestation de la chanteuse algérienne Kawther Meziti. Né en 1985 à Bruxelles de mère belge et de père rwandais, Stromae, Paul Van Haver de son vrai nom, est à la fois auteur, compositeur, interprète et producteur. Depuis 2009, date de la sortie de son premier album "Cheese", il ne cesse de cumuler les distinctions, totalisant pour l'unique année 2014 pas moins de six prix.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions