lundi 24 septembre 2018 15:33:08

Coopération Algéro-cubaine : Les hôpitaux d’ophtalmologie cubains désormais gérés par des  cadres nationaux

M. Boudiaf : « les établissements de santé de proximité fonctionnent sans interruption de 8 à 20h »

PUBLIE LE : 31-05-2014 | 0:00
D.R

Dans le cadre de la coopération entre l’Algérie et la République de Cuba, dans le domaine de la santé, un protocole d’accord a été signé, jeudi passé, entre les deux pays, en présence du  ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M.  Abdelmalek Boudiaf.

Les deux parties  étaient représentées par   MM. Abdelhak Saïhi  et Raùl  Bazzaga Navas, respectivement,  SG du ministère de la Santé  et ambassadeur de Cuba en Algérie. Le sous-directeur de la coopération au ministère de la Santé, M. Ramdane  Brahiti  relèvera que  « ce protocole,  qui constitue un avenant de la convention  cadre,  signée entre l’Algérie et Cuba, en juin 2009, porte sur  le renforcement de la coopération entre les deux pays notamment dans  les aspects de la santé maternelle et infantile et l’élargissement des activités de la mission médicale cubaine dans cinq wilayas du pays, notamment celles du Sud ainsi que la cession à la partie algérienne la propriété des équipements médicaux mais aussi la gestion des établissements hospitaliers spécialisés en ophtalmologie  des hôpitaux Cubains ».
S’exprimant à cette occasion, le ministre de la Santé a tenu à préciser qu’il s’agit d’un renouvellement de partenariat et de coopération dans notamment le cadre des programmes de la protection de la santé de la mère et de l’enfant et la promotion de la santé de proximité  dans les wilayas du Sud et des hauts plateaux,  en particulier. 
Il affirmera également que ce protocole,  renouvelé à  l’issue des travaux de la  dernière rencontre, de l’OMS qui s’est tenue,  à  Genève, s’articule ainsi sur  l’arrivée d’une délégation de médecins cubains, composée de 130 pratiquants, en remplacement de la délégation partante  qui a achevé sa mission, avant de poursuivre  que « ces  mêmes  médecins devront rejoindre d’ici une dizaine de jours les établissements de santé, notamment  les structures de soins de proximité des wilayas du Sud  et des hauts plateaux ». Rappelant  que  « cette  mesure  vient  renforcer les efforts consentis par la tutelle pour améliorer la prise en charge des malades, à la faveur des réformes engagées par le secteur qui opère  sa mue, citant dans ce cadre le jumelage entre les CHU du Nord et  ceux des hauts plateaux et du Sud, pour remédier au déficit de médecins notamment dans certaines spécialités, au niveau de ces régions », M.  Abdelmalek Boudiaf insistera sur « la nouvelle vision  du secteur, en termes de gestion et d’organisation qui s’articule  essentiellement sur une refonte du système de la santé pour  être  à la hauteur des aspirations du citoyen ».  Il  ne manquera pas de souligner que les dernières visites  inopinées aux CHU Mustapha Mohamed-Lamine Debaghine, notamment aux services des urgences et gastrologie  où il s’est rendu, « permettent de dire  que  de grands progrès sont relevés  sur le plan de la prise en charge des malades et que les anciennes pratiques à l’image du piston sont révolues », avant de poursuivre que « les établissements de santé de proximité  fonctionnement, sans interruption de 8 à 20h, avec deux brigades pour mieux répondre aux besoins exprimés par le citoyen et alléger ainsi la pression sur les CHU ».  Il rappellera enfin que tout cela s’inscrit dans le cadre de la nouvelle cartographie de la santé publique que compte mettre en place la tutelle.
Samia D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions