lundi 24 septembre 2018 05:41:25

Tahmi l’a affirmé : Une même appellation pour les lycées sportifs

Le ministre des Sports, Mohammed Tahmi, a fait savoir, hier à Alger, qu'un projet de "rebaptisation" a été proposé aux Lycées sportifs pour qu'ils soient tous regroupés sous la même appellation d'Écoles des sports olympiques.

PUBLIE LE : 29-05-2014 | 0:00
D.R

Le ministre des Sports, Mohammed Tahmi, a fait savoir, hier à Alger, qu'un projet de "rebaptisation" a été proposé aux Lycées sportifs  pour qu'ils soient tous regroupés sous la même appellation d'Écoles des sports olympiques.

Le ministre a tenu à faire savoir, lors d'une visite d'inspection au  Lycée sportif de Draria, que le choix d'accepter ou de refuser cette rebaptisation sera déterminant quant à la tutelle sous laquelle ces lycées seront placés à l'avenir. "Si vous acceptez l'idée d'être regroupés sous la même appellation d'Écoles  des sports olympiques, vous serez placés sous l'égide du ministère des Sports. Dans le cas contraire, vous resterez sous la tutelle du ministère de la Jeunesse", a-t-il expliqué, en s'adressant, notamment, au directeur du Lycée sportif de Draria, Slimane Makhlouf. Ce projet de rebaptisation est actuellement en cours d'étude par les directeurs des différents Lycées sportifs du pays. Sur un autre registre, M. Tahmi a indiqué que certaines disciplines sportives individuelles, comme le judo, gagneraient à quitter Alger pour d'autres wilayas du pays, grâce aux grands projets lancés ou relancés dernièrement. "Certaines wilayas du pays disposent désormais d'excellents centres  de préparation. Je pense qu'une discipline comme le judo travaillerait dans de bien meilleures conditions à Sétif, où l'École des sports olympiques comporte toutes les commodités nécessaires", a-t-il estimé. De meilleures conditions de travail qui, selon lui, sont accessibles dans l'immédiat et qui pourraient améliorer sensiblement les résultats des athlètes. "L'État est en train de construire de grands complexe sportifs, partout  à travers le pays, mais ces derniers n'auront aucune utilité si les techniciens ne jouent pas le jeu, en y emmenant leurs athlètes", a expliqué M. Tahmi, avant  de préciser qu'il n'était pas en train de "forcer" les entraîneurs et les encadreurs pour qu'ils transfèrent "obligatoirement" leurs quartiers dans d'autres wilayas du pays.

Un milliard de dinars pour la réhabilitation du Lycée sportif de Draria
Une enveloppe d'un (1) milliard de dinars sera débloquée incessamment pour commencer à réhabiliter le Lycée sportif de Draria (Alger), à partir de 2015, a révélé le ministre des Sports, Mohammed Tahmi, hier en marge d'une visite d'inspection dans cet établissement. "Depuis sa réception, en octobre 2001, le Lycée sportif de Draria est resté pratiquement le même. Aujourd'hui, après 13 ans d'activité, nous considérons qu'il est temps de le réhabiliter et de le remettre aux normes modernes", a-t-il déclaré à la presse. "On aurait pu prendre cette initiative l'an dernier, mais réalisant que le budget qui était disponible à l'époque n'allait pas suffire à réhabiliter cet établissement, nous avons cru bon de reporter l'échéance à 2015. Maintenant, nous pourrons lui consacrer un montant d'un (1) milliard de dinars, ce qui devrait suffire à la réhabiliter de manière convenable", a-t-il ajouté. Un projet destiné à améliorer les conditions de travail des élèves et des formateurs du Lycée sportif de Draria, qui ont réussi de "très bons" résultats au cours des 13 dernières années, aussi bien sur le plan sportif que scolaire, selon les responsbles. Le ministre a insisté, à cette occasion, sur le caractère "indissociable" entre le sport et les études, auprès du directeur du Lycée sportif de Draria, Slimane Makhlouf, et des étudiants de terminale, à qui il a rendu visite en plein cours, à la veille des épreuves du baccalauréat. Au total, 130 élèves du Lycée sportif de Draria, dont 46 filles, sont concernés par le baccalauréat. "Comme par le passé, nous espérons que cette année encore, nous réussirons de bons résultats qui feront honneur à la réputation de notre lycée", a souhaité le directeur de l'établissement, Slimane Makhlouf.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions