mercredi 14 novembre 2018 19:44:13

Mali : L’application de l’accord de cessez-le-feu dépend de la bonne volonté des parties

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a affirmé, hier à Alger, que l’application du récent accord de cessez-le-feu signé entre le gouvernement malien et les groupes armés du Nord “dépend de la bonne volonté des parties’’.

PUBLIE LE : 29-05-2014 | 0:00

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye  Diop, a affirmé, hier à Alger, que l’application du récent accord de cessez-le-feu  signé entre le gouvernement malien et les groupes armés du Nord “dépend de  la bonne volonté des parties’’. “Tout accord dépend de la bonne volonté des parties. Le gouvernement  malien est très engagé pour le mettre en œuvre et nous espérons que cela nous  permettra d’avancer  et que l’autre partie fera de même’’, a déclaré le chef  de la diplomatie malienne à l’APS. Le ministre malien, qui prend part à la conférence ministérielle des Non-Alignés, a indiqué que les pourparlers entre groupes armés maliens prévus  le 5 juin à Alger ’’doivent conduire à une plate-forme commune de discussions  pour permettre d’aller à des négociations directes avec le gouvernement malien’’.
“Ces discussions devraient conduire ensuite à un processus de dialogue  national’’, a-t-il  ajouté.
Par ailleurs, M. Diop a relevé ’’l’importance pour le Mali’’ de renforcer  son armée avec le soutien des pays “amis”. “C’est important pour nous de bénéficier de la coopération de pays  amis comme l’Algérie et d’autres pays voisins’’, a-t-il dit. “Les derniers incidents de Kidal ont montré une connexion évidente entre des groupes armés maliens’’, a-t-il indiqué.  
Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a réaffirmé, lundi dernier, la disponibilité de l'Algérie à accueillir les mouvements maliens en juin prochain pour le parachèvement de la plate-forme des négociations visant  à trouver une issue à la crise au Mali.
Il a aussi souligné ’’l'intérêt exprimé par les mouvements maliens, le soutien du gouvernement algérien aux négociations de paix et la disponibilité des gouvernements des pays du Sahel à apporter leur aide pour assurer le succès de cette démarche’’.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions