mercredi 13 dcembre 2017 12:10:37

17e conférence ministérielle des pays non-alignés : L’ONU salue le rôle du mouvement dans la prévention des conflits dans le monde

Al Arabi : plusieurs questions posées sur la scène arabe au menu de la 17e session du MNA

PUBLIE LE : 29-05-2014 | 0:00
D.R

Le secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a salué, hier, le rôle du Mouvement des Non-Alignés (MNA) notamment dans la prévention des conflits et la réduction de la pauvreté dans le monde. S’exprimant par vidéo-conférence lors de la 17e conférence des ministres des Affaires étrangères du MNA, ouverte, hier matin, au Palais des nations à Alger, M. Ban a salué les efforts déployés par le Mouvement dans "la résolution des conflits et la réduction de la pauvreté dans le monde".
Il a, en outre, souligné que le MNA "a défendu les valeurs universelles comme le respect des droits de l’homme et l’égalité pour tous les peuples et toutes les nations".  Le secrétaire général de l’ONU a aussi affirmé que le changement climatique "pose des dangers croissants pour le monde". Il a annoncé dans ce sens la tenue d’un sommet sur le climat en septembre prochain à New York. M. Ban, a par ailleurs, souhaité que le MNA "poursuive ses efforts" pour faire face aux défis actuels. Les travaux de la 17e conférence ministérielle du MNA se sont ouverts, hier, au Palais des nations en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal.
Les participants à cette conférence placée sur le thème "solidarité renforcée pour la paix et la prospérité, passeront en revue, durant deux jours, plusieurs questions d’actualité comme le terrorisme et l’immigration clandestine.

------------------------------

Al Arabi : plusieurs questions posées sur la scène arabe au menu de la 17e session du MNA
Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al Arabi, a affirmé, hier, que plusieurs questions posées sur la scène arabe seront débattues lors de la 17e session du Mouvement des Non-Alignés (MNA) qui se tient à Alger et, à leur tête la crise libyenne. Dans une déclaration à la presse en marge de la 17e réunion tenue, mardi passé, à l'initiative du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, sur la crise libyenne et qui se poursuivra mercredi (hier) dans le but de définir un plan d'action dans la région pour une sortie de crise, M. al Arabi a indiqué que cette concertation sera sanctionnée par un communiqué officiel. Mardi passé et sur initiative de l'Algérie, des concertations informelles ont regroupé le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamed Abdelaziz, et ses homologues des pays voisins à savoir l'Algérie, la Tunisie, l'Egypte, le Tchad, le Niger et le Soudan. D'autre part, le premier responsable de l'organisation panarabe a souligné les efforts de l'Algérie pour la tenue de cette session, rappelant la 4e conférence au sommet qu'a abrité l'Algérie en 1973. Celle-ci a été "une étape importante dans le processus du mouvement", a-t-il dit.
Il a ajouté que l'Algérie qui compte parmi les pays actifs au sein du MNA jouera, au regard de sa longue expérience en matière de questions politiques et diplomatiques, un "rôle pivot" dans le règlement d'un nombre de conflits régionaux. M. Nabil al Arabi a estimé par ailleurs, que le Mouvement des Non-Alignés, considéré comme le plus grand rassemblement international après les Nations unies, ne devait pas rester en marge de ce qui se passe dans le monde, déclarant qu'il assumait une responsabilité historique pleine devant les pays en développement qui "fondent sur lui de grands espoirs".

------------------------------

L'UA poursuit ses efforts dans le cadre du MNA pour le développement des pays du continent
La présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma a affirmé, hier, devant les participants aux travaux de la 17e Conférence des ministres des Affaires étrangères des pays non-alignés (MNA), que les efforts des pays du MNA se poursuivaient pour le développement du continent et afin de mettre fin aux conflits et assurer un monde meilleur aux générations montantes. Mme Dlamini a indiqué, dans une allocution prononcée à l'ouverture des travaux de la Conférence, que les pays africains étaient conscients qu'en dépit des progrès enregistrés dans plusieurs domaines, leur mission n'était pas encore terminée et "en tant que membre du mouvement, nous sommes tenus de poursuivre les efforts de développement et d'œuvrer au règlement des conflits", a-t-elle ajouté. La présidente de la commission de l'UA a souligné en outre que l'Afrique a célébré cette année le cinquantième anniversaire de la création de l'organisation de l'unité africaine (OUA) qui a permis une "réévaluation de notre passé et une réflexion autour de notre avenir". Elle a, dans ce sens, réitéré la détermination des pays du continent à améliorer leur économie à travers l'exploitation des ressources naturelles, le renforcement du développement et la consécration de la démocratie.

------------------------------

L’Afrique mérite trois sièges permanents au Conseil de sécurité
L’Afrique mérite d’obtenir trois sièges permanents au Conseil de sécurité des Nations unies, a affirmé, hier à Alger, l’ex-rapporteur  spécial pour le droit à l'alimentation de l'ONU, le suisse Jean Ziegler. Dans une déclaration à l’APS, en marge de la 17e Conférence du Mouvement  des Non-Alignés, M. Ziegler a indiqué que "de chaque continent, trois nouveaux membres permanents devraient être élus". Pour le continent africain, M. Ziegler cite l’Algérie, l’Afrique du Sud et le Nigeria.          
Il a souligné que "l’attribution à l’Algérie d’un siège permanent à l’ONU serait une justice historique", rappelant que "la Révolution algérienne a ouvert la porte à la décolonisation de l’Afrique". Interrogé sur les efforts de l’ONU pour aider à la résolution des crises en Afrique, l’ancien rapporteur de l’ONU a déploré l'"absence de réaction là où les gens meurent". Concernant la crise en Libye, M. Ziegler a estimé que ce qui se passe  dans ce pays est non seulement "tragique pour le peuple libyen", mais également  "dangereux" pour la région.

------------------------------

Le vice-ministre saoudien des Affaires étrangères réaffirme  le soutien de l'Arabie saoudite au Mouvement des Non-Alignés      
Le vice-ministre des Affaires étrangères du Royaume d'Arabie saoudite, Abdelaziz Ben Abdallah Ben Abdelaziz, a réaffirmé, hier à Alger, le soutien de l'Arabie saoudite au Mouvement des Non-Alignés (MNA)  ainsi qu'à ses orientations. Dans une déclaration à l'APS, M. Ben Abdelaziz qui conduit la délégation saoudienne participant aux travaux de la 17e Conférence du Mouvement des Non-Alignés, a indiqué que la participation de son pays traduisait son "soutien  au MNA et à ses orientations dans l'intérêt de nos pays et peuples". Après avoir adressé ses remerciements à l'Algérie pour l'organisation de cette conférence, le responsable saoudien s'est dit confiant quant au succès des travaux de cette rencontre.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions