jeudi 19 octobre 2017 10:07:07

Ukraine, Kiev : « Pas de pourparlers directs avec la Russie sans médiateurs occidentaux »

Poutine appelle à "l'arrêt immédiat de l'opération punitive de l'armée" dans l'Est

PUBLIE LE : 28-05-2014 | 0:00
D.R

Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a rejeté, hier, des pourparlers directs avec la Russie pour tenter de mettre fin à la crise qui secoue l'Ukraine sans médiateurs occidentaux. "Actuellement, des négociations bilatérales (entre la Russie et l'Ukraine) menées en l'absence des Etats-Unis et de l'Union européenne (UE) sont impossibles", a indiqué M. Iatseniouk lors d'une réunion du Conseil des ministres. "Si vous vous asseyez à la table des négociations avec (les Russes) seuls, ils vont sans aucun doute vous tromper", a-t-il ajouté. Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko a été donné vainqueur de la présidentielle de dimanche en Ukraine. Il s'est fixé pour priorité de mettre fin au conflit dans l'Est, où le scrutin n'a quasiment pu avoir lieu, et de mener son pays sur la voie de l'intégration européenne. M. Porochenko a affirmé lundi qu'il espérait pouvoir s'entretenir avec le président russe Vladimir Poutine et qu'une telle rencontre pouvait être organisée dans le courant du mois prochain. La Russie s'est dite "prête à un dialogue pragmatique" avec le nouveau président ukrainien, Petro Porochenko, appelant à mettre fin à l'opération "antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine. Sur le terrain, quarante personnes ont été tuées lors de combats opposant depuis lundi l'armée ukrainienne à des militants séparatistes armés pour le contrôle de l'aéroport de Donetsk, dans l'Est du pays, a annoncé le maire de la ville. "Au cours de l'opération anti-terroriste, deux civils et 38 participants aux combats ont été tués", a déclaré à des journalistes le maire Olexandre Loukiantchenko. "La situation reste très tendue. Ce matin, 31 personnes étaient encore soignées à l'hôpital, dont quatre habitants", a précisé le maire. Les combats ont fait rage dans l'enceinte de l'aéroport international de Donetsk que les autorités de Kiev ont affirmé avoir repris grâce au déploiement de l'armée. "L'aéroport est sous notre contrôle total.

------------------------------------

Poutine appelle à "l'arrêt immédiat de l'opération punitive de l'armée" dans l'Est   
Le président russe Vladimir Poutine a appelé, hier, à "l'arrêt immédiat de l'opération punitive de l'armée" ukrainienne dans l'est du pays, en proie à des violences. Lors d'une conversation téléphonique avec le chef du gouvernement italien  Matteo Renzi, "Vladimir Poutine a souligné la nécessité d'arrêter immédiatement  l'opération punitive de l'armée dans les régions du Sud-Est et de mettre en  œuvre un dialogue pacifique entre Kiev et les représentants des régions" ukrainiennes, a indiqué le Kremlin dans un communiqué. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a pour sa part  souligné que "la tâche numéro un et le test de la solidité des autorités à Kiev, vu le résultat de l'élection présidentielle, est l'arrêt immédiat de l'emploi de l'armée contre la population et l'arrêt par toutes les parties de toute violence",  a-t-il dit.  L'armée ukrainienne a annoncé avoir lancé lundi une "opération anti-terroriste" à l'aéroport de Donetsk, dans l'est du pays contrôlé depuis la matinée par des militants de l'opposition armés. La veille, les régions séparatistes de Donetsk et de Lougansk ont  connu une accalmie après des jours de combats violents, l'armée ukrainienne perdant plus de 26 soldats. L'élection présidentielle en Ukraine n'a pas pu se dérouler dans l'Est,  entre peur des gens d'aller voter, commissions électorales locales sous le contrôle  des séparatistes et tout simplement en raison de l'absence d'urnes et de bulletins  dans certains bureaux de vote.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions