dimanche 20 octobre 2019 10:07:50

M. Khomri reçoit une délégation d’associations de la communauté nationale à l’étranger : « Nous devons construire notre consensus autour de la question de la jeunesse »

Les présidents d’une soixantaine d’associations issues de la communauté algérienne établie à l’étranger (France, Turquie, Suède, Danemark, Angleterre, Russie) ont été reçus, hier, par le ministre de la Jeunesse, M. Abdelkader Khomri.

PUBLIE LE : 26-05-2014 | 23:00
D.R

Les présidents d’une soixantaine d’associations issues de la communauté algérienne établie à l’étranger (France, Turquie, Suède, Danemark, Angleterre, Russie) ont été reçus, hier, par le ministre de la Jeunesse, M. Abdelkader Khomri. La rencontre qui s’est déroulée à l’hôtel El Djazaïr devait être consacrée à l’écoute des préoccupations des Algériens vivant à l’étranger notamment la jeunesse. Des préoccupations véhiculées par les hôtes du ministre venus découvrir leur pays, et par la même occasion sensibiliser les autorités du pays sur les besoins de la communauté algérienne à l’étranger. Le ministre a affirmé que de telles visites sont censées contribuer à consolider les liens avec le pays et renforcer les sentiments d’appartenance à l’Algérie. Aussi, ajoutera M. Khomri, ce type de contact nous permet également, de  développer nos capacités d’écoute, de décrypter ce qui préoccupe notre immigration, notamment les jeunes. Aussi, « l’avènement du ministère de la Jeunesse relève d’une décision et d’un signal forts du Président de la République » en direction de la jeunesse, a-t-il ajouté. « Nous sommes arrivés à définir le concept de ce ministère dans le cadre du plan d’action du gouvernement qui sera présenté au Parlement pour adoption », indiquera le ministre en charge du secteur. Il s’agit, « d’une innovation majeure » d’autant plus que ce ministère devra être un instrument au service du développement d’une stratégie  de l’Etat et qui devra mettre en relation les instruments de sa mise en œuvre avec la commande ». En fait, « l’inter-sectorialité est un élément fondamental » a affirmé le ministre qui parlera d’acheminement vers « la mise en place de ce mécanisme ». « Cette demande forte de participer à la vie de la république est aujourd’hui, grâce à l’ensemble des lois, de la construction institutionnelle, en cours de prise en charge ». Il s’agira de donner « des réponses rentables qui permettent aux jeunes de se mettre en valeur et de contribuer à la vie de la République », a souligné le ministre.  Et d’affirmer que « la jeunesse est notre première ressources ». « A nous de savoir l’écouter, comprendre ses messages ». C’est là l’une des missions de notre ministère qui consiste à assurer le captage du message de la jeunesse » car il y a une diversité et des flux de messages que les jeunes nous transmettent chaque jour à travers différents canaux ». En fait, « nous devons construire note consensus autour de la question de la jeunesse qui est un élément de la cohésion sociale », a affirmé le ministre. Dans le même contexte, M. Khomri a déclaré que « notre communauté établie à l’étranger est partie intégrante de notre vision ». Aussi, « tous les moyens seront mis à contribution pour arriver à mettre en place une dynamique qui prenne en charge cette équation entre les pouvoirs publics et la jeunesse » a rassuré le ministre qui parlera d’un plan de travail pour aider le mouvement associatif à apporter une plus value à la société et s’implique dans la gestion de notre pay et créer le maximum de conditions à l’« épanouissement de notre jeunesse ».
D. Akila
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions