vendredi 13 dcembre 2019 02:35:18

Atelier national sur les normes et les protocoles d’analyse des milieux de la Pêche : Une meilleure exploitation de la ressource halieutique

Le Ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, a souligné hier, à Bou Ismail (Tipasa), la nécessité pour tous les acteurs du secteur, de « conjuguer les efforts, pour une meilleure exploitation des ressources halieutiques sur l’ensemble du littoral algérien »

PUBLIE LE : 27-05-2014 | 0:00
D.R

Le Ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, a souligné hier, à Bou Ismail (Tipasa), la nécessité pour tous les acteurs du secteur, de « conjuguer les efforts, pour une meilleure exploitation des ressources halieutiques sur l’ensemble du littoral algérien ». S’exprimant à l’ouverture des travaux de l’Atelier national sur les normes et les protocoles d’analyse des milieux et des produits de la Pêche et l’Aquaculture, le ministre a appelé les chercheurs et professionnels de la pêche présents à cette occasion, à « renforcer la cohésion entre les différents centres, laboratoires et unités de recherche scientifique en Algérie afin de parvenir à une vision globale et faire un diagnostic détaillé sur les milieux halieutiques ». Rappelant les grands efforts consentis par l’Etat au cours des 15 dernières années dans les domaines de la formation, de la recherche scientifique, le ministre a estimé que « la problématique demeure dans l'action commune et l'unification des normes et des mécanismes et des protocoles conclus entre différentes parties prenantes pour l’exploitation  des résultats des recherches et des études de manière efficace ».
La normalisation, explique le ministre, « permet de développer et diversifier la production de poissons, préserver la santé du consommateur, d’une part et de contribuer au développement de l'économie locale des villes côtières et l'économie nationale et renforcer la sécurité alimentaire, d’autre part ». Estimant que « la préservation de la santé environnementale et celle du consommateur, figure parmi les priorités du gouvernement algérien », M. Feroukhi prévoit « une évolution importante du de l'aquaculture et de la pêche au cours des dix prochaines années ». Le ministre a rappelé à ce propos, « les différents programmes d’accompagnement que le gouvernement envisage lancer dans ce domaine et qui ont pour objectif d’encourager l'investissement à long terme, qui nécessite un environnement sain, une connaissance approfondie des zones d’activités ». Il convient de préciser que l’atelier national sur les normes et les protocoles d’analyse des milieux et des produits de la pêche et l’aquaculture s’inscrit, dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif national de suivi et d’évaluation de la qualité de la salubrité des zones de la pêche lancé en novembre 2013, de renforcement et de la mise en synergie des capacités d’analyse des institutions nationales activant dans ce domaine.  Pour rappel, le Réseau national d’analyse dénommé « RESANAL », mis en place en partenariat avec la direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique et les secteurs concernées, compte 32 organismes spécialisés dans le domaine des analyses, des professionnels de la pêche et l’aquaculture et des associations exerçant dans le cadre de la protection des ressources biologiques marines.
Salima Ettouahria
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions