samedi 04 avril 2020 04:30:57

Rail : Modernisation du tronçon ferroviaire Tizi-Ouzou-Thénia

La concrétisation du projet de modernisation de la voie ferrée Thénia-Tizi-Ouzou constitue l’une des premières priorités des autorités de la wilaya de Tizi-Ouzou à leur tête le premier magistrat de la wilaya, M Abdelkader Bouazghi, eu égard à l’importance de ce projet dans le développement local.

PUBLIE LE : 25-05-2014 | 0:00
D.R

La concrétisation du projet de modernisation de la voie ferrée Thénia-Tizi-Ouzou constitue l’une des premières priorités des autorités de la wilaya de Tizi-Ouzou à leur tête le premier magistrat de la wilaya, M Abdelkader Bouazghi, eu égard à l’importance de ce projet dans le développement local.
Comme preuve de cette énorme importance qu’accordent ces autorités à ce projet, la tenue en l’espace de moins de quinze jours de deux réunions ayant regroupé tous les intervenants dans la réalisation de cette voie pour examiner dans les détails toutes les entraves freinant l’avancée des travaux de concrétisation de ce projet. En effet, après la réunion présidée par le wali de Tizi-Ouzou le 8 du mois courant, c’est au tour du secrétaire général de la wilaya de présider une deuxième réunion jeudi dernier pour faire le bilan de l’état de l’exécution des instructions données par le wali lors de la première réunion aux différents intervenants dans la réalisation de ce projet butant sur certaines contraintes, notamment l’opposition des propriétaires terriens et la présence sur le tracé de quelques servitudes. La réunion de jeudi dernier a été une occasion pour le secrétaire général de la wilaya de s’imprégner des avancées qui ont été concrétisées dans la réalisation de cette voie ferrée qui permettra de mettre un terme au problème de fluidité de la circulation sur la RN12. Première concernée par ce projet, la directrice des transports de la wilaya de Tizi-Ouzou a tenu à annoncer que l’ensemble des arrêtés d’expropriation des propriétaires terriens  sont finalisés et ces derniers feront l’objet de notification et d’exécution après accomplissements de l’ensemble des procédures y afférentes au plus tard à la fin du mois de juin de l’année en cours. Le chef de daïra de Tizi-Ouzou s’est quant à lui engagé à lever une contrainte consistant en l’implantation d’un poulailler sur le tracé de cette voie à hauteur de Boukhalfa au plus tard lundi prochain. Le secrétaire général de la wilaya a instruit le chef de la daïra de Draa-Ben-Khedda ainsi que toutes les parties concernées à tenir des réunions avec les gérants des EAC de Tadmait afin de solutionner le problème d’opposition qui perdure au niveau de ce tronçon, comme il a également invité le représentant de l’entreprise réalisatrice à faire preuve de disponibilité sur site afin de booster la cadence de réalisation, de se rapprocher de la direction de la Sonelgaz en vue de réexaminer l’ensemble des devis en instance et de procéder à l’exécution des études finalisées en insistant sur la multiplication de contacts entre ces deux partenaires afin d’avancer dans la levée des contraintes qui représentent une entorse pour l’avancement du projet. L’entreprise en charge de la réalisation de cet important projet de transport ferroviaire a été en outre exhorté par le secrétaire général de procéder dans le meilleurs délais au renforcement de son chantier en moyens humains et matériels afin de livrer ce projet qui accuse un énorme retard dans les plus brefs délais. Etaient présents à cette réunion, la directrice des transports, les directeurs de la réglementation et des affaires générales de la wilaya, de l’énergie et des mines, de la poste et des technologies de l’information et de la communication, du tourisme, de l’environnement, des ressources en eau, du cadastre, des domaines, de la protection civile, de la Sonelgaz et du représentant de l’entreprise réalisatrice du projet. À son achèvement, cette voie ferrée permettra de parcourir la centaine de kilomètres séparant Tizi-Ouzou de la capitale du pays en un temps record de 1h10. Cette voie permettra, en plus du transport d’au moins 4 millions de voyageurs par an, cette voie, qui s’étalera jusqu’à Oued Aïssi, permettra d’assurer plus de 3.500 tonnes par jour de marchandises, en sus de désengorger le réseau routier reliant Tizi-Ouzou à Alger. Le coût de réalisation de ce projet, entamé en 2010, et de l’ordre de 60 milliards de dinars, dont 17 MDA pour l’étude.
    Bel. Adrar
 

  • Publié dans :
  • Rail
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions