mercredi 18 octobre 2017 19:32:36

Colloque national sur la sécurité routière à Oran : 124 accidents par jour en 2013

Un observatoire de la sécurité routière à l’université d’Oran

PUBLIE LE : 25-05-2014 | 0:00
D.R

Pas moins de 44.907 accidents de la circulation ont été enregistrés en 2013 en Algérie, soit une moyenne de 124 accidents/jour pour  un parc automobile de 8 millions de véhicules, a indiqué, hier à Oran, le commandant du 2e commandement régional de la Gendarmerie nationale, le   général Tahar Othmani.          
A l’ouverture d’un colloque national sur "la sécurité routière: évaluation, enjeux et stratégies", le général Othmani a souligné que le nombre d'accidents de la circulation "pourra augmenter dans les années à venir, si des mesures ne sont pas prises" pour remédier à la situation, avant d'ajouter que les accidents, sur le réseau routier long de 115.000 km extensibles, ont causé des drames sociaux et des pertes à l’économie nationale.
Le colloque vise, a-t-il dit, à définir le concept de la sécurité routière d’un point de vue académique et dans un contexte économique, social, culturel,  légal et médiatique. Il permet aux participants d'établir un diagnostic des  accidents de la circulation en Algérie et à dégager des solutions qui feront  l'objet de recommandations susceptibles de renforcer la stratégie de sécurité  routière et à lutter contre ce fléau et ses conséquences néfastes, a-t-il ajouté.  
Pour le coordinateur du colloque, M. Souiyeh Sid-Ahmed, cette rencontre  répond à un souci de prévention au regard  du nombre sans cesse croissant d'accidents  de la circulation et leurs répercussions socio-économiques, "ce qui nécessite  davantage d'efforts pour améliorer la célérité d’intervention, la qualité des  secours, développer le transport public collectif et un plan national de sécurité  routière."          
Des spécialistes et des chercheurs aborderont, deux jours durant, quatre  axes traitant des d'accidents de la circulation, de la sécurité  routière, des  comportements des usagers de la route et de la prévention routière. Ce colloque, dont la cérémonie d’ouverture a vu la présence du wali  d’Oran, est organisée en collaboration avec le 2e commandement régional de  la Gendarmerie nationale.

Un observatoire de la sécurité routière  à l’université d’Oran
 Le coordinateur du colloque a insisté sur l’importance de la création d’un observatoire sur la sécurité routière à l’université d’Oran. M. Souiyeh Sid-Ahmed a indiqué que l’objectif de ce mécanisme est de recueillir des données et d'établir des statistiques  sur les accidents de la circulation en Algérie auprès de la Sûreté nationale,  la Gendarmerie nationale, les hôpitaux. Cet observatoire, doit regrouper tous les acteurs des domaines concernés, aura pour tâche d’organiser et d'uniformiser les données, de les étudier et de les mettre à la disposition des partenaires (instances professionnels, chercheurs  universitaires, spécialistes en sécurité routière et transport…).         
 Pour ce qui est de la recherche dans le domaine de la sécurité routière,  il a signalé l'existence d'une dizaine de projets de recherche sur les différentes spécialités de transport et la sécurité routière au niveau du pays, inscrits dans le cadre de Projets de recherche nationale (PNR) adoptées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Le colloque constitue une occasion pour des chercheurs universitaires d’exposer, pendant deux jours, les résultats de leurs recherches dans le domaine, a ajouté M. Souiyeh.
Le programme du colloque, initié par l’université d’Oran et le 2e commandement régional de la Gendarmerie nationale, comporte plusieurs communications  traitant, entre autres, de l’étude analytique des accidents de la circulation, du rôle de la Gendarmerie nationale à assurer la sécurité routière, des risques d'accidents de la route et du partenariat avec l’université dans le domaine.
Une exposition sur les services de la Gendarmerie nationale est organisée pour la circonstance, mettant en exergue des statistiques sur les accidents de la route et différentes activités de ce corps de sécurité, ainsi que les  missions dévolues à l’Institut national de criminalistique et de criminologie  et de l'atelier de formation et de recrutement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions