lundi 18 dcembre 2017 10:04:55

Le vice-ministre de la défense nationale préside un colloque sur la révolution de novembre : Ahmed Gaïd Salah appelle les éléments de l'ANP à prendre exemple sur les hommes de Novembre

Le général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée Nationale Populaire (ANP) a appelé jeudi dernier à Alger les éléments de l'Armée à prendre exemple sur les hommes de Novembre et faire preuve d'amour et de loyauté à l'égard de la patrie.

PUBLIE LE : 24-05-2014 | 0:00
D.R

Le général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée Nationale Populaire (ANP) a appelé jeudi dernier à Alger les éléments de l'Armée  à prendre exemple sur les hommes de Novembre et faire preuve d'amour et de loyauté à l'égard de la patrie.         
"Autant je suis fier du niveau atteint par l'ANP, en matière d'aptitude au combat, d'engagement, de discipline et de loyauté de ses éléments, je vous appelle et vous incite, une fois encore, à prendre exemple sur les hommes de  Novembre, à œuvrer continuellement et à fournir davantage d'efforts en vous  imprégnant des nobles valeurs de ces héros et faire preuve d'amour et de loyauté à l'égard de la patrie, et consentir les plus hauts sacrifices envers elle", a souligné le vice-ministre à l'ouverture d'un colloque sur "La Révolution de Novembre : confrontation totale contre le colonialisme français".  "C'est uniquement ainsi, que nous serons forts et à la hauteur des exigences  de stabilité, de sécurité et de paix auxquelles aspire la nation. Ainsi, nous serons à la hauteur de nos prédécesseurs qui ont consenti de lourds sacrifices  pour que vive la nation dignement", a précisé le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah.         
 Il a, à cette occasion, mis en exergue les valeurs de la guerre de Libération  nationale "qui sont les constantes enracinées et la source de la force des éléments  de l'ANP, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale (ALN)" car, a-t-il  dit "la page la plus éclatante de l'histoire de notre nation est la page sur  laquelle est gravée cette épopée historique qui a honoré beaucoup de braves héros de la bénédiction de Dieu et a offert aux autres la dignité de vivre dans l'indépendance et la liberté".          
"Tout cela encourage l'effort visant à transcrire les détails les plus concis de ce triomphe prodigieux et interpelle le penseur aussi bien que le chercheur à l'étude et l'analyse, et à immortaliser le parcours de notre glorieuse Révolution pour qu'elle reste le témoin de l'ampleur des sacrifices consentis et une référence qui nourrit la volonté des générations futures et consolide son attachement à la patrie au fil du temps", a-t-il ajouté.          
 Et afin de "renforcer et d'ancrer ces valeurs révolutionnaires, nous avons accordé une attention particulière à l'enseignement de l'histoire, conformément  aux instructions et orientations" du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika,  chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale.          
Il a, à cet égard, souligné le souci d'introduire l'enseignement de l'histoire en tant que matière essentielle dans les programmes éducatifs du système national de formation, afin d'"assurer la continuité du message de nos glorieux martyrs et de nos braves moudjahidine, qui doit rester ancré dans les esprits, de génération en génération, et pour qu’elle puisse conserver sa noble place dans la mémoire collectif du peuple algérien".  Ce colloque, organisé par la direction de la Communication, de l'Information  et de l'Orientation et dont les travaux ont été entamés par la diffusion d'un  film documentaire sur le sujet, intervient "afin de mettre en exergue le génie de nos valeureux martyrs et nos braves moudjahidine en matière de planification,  d'exécution des opérations militaires contre le colonialisme français, l'analyse  des répercutions de la guerre de Libération, le recueil des témoignages des  moudjahidine, maîtres d'œuvre de cette épopée et l'enrichissement du patrimoine  documentaire historique", indique-t-on. Il intervient, également, "pour encourager les générations futures à  la recherche et à l'étude de l'histoire de la Révolution". Le colloque a été inauguré par le vice-ministre de la Défense nationale,  en présence des ministres des Moudjahidine, de l'Enseignement supérieur et de  la Recherche scientifique et de la Communication, des personnalités historiques, des hauts cadres du ministère de la Défense nationale aux côtés d'enseignants et d'étudiants universitaires. Il a été animé par des professeurs chercheurs et des moudjahidine, qui  à travers leurs interventions, ont mis la lumière sur les points forts de la glorieuse révolution et les facteurs ayant conduit à sa réussite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions