mardi 13 novembre 2018 02:30:29

47e Festival national du théâtre amateur de Mostaganem : Vulgariser le fait théâtral

Véritable terreau de comédiens et d’acteurs, le Festival national du théâtre amateur tiendra sa 47e édition du 24 au 31 mai à Mostaganem, avec comme nouveauté un espace de débat pour mieux vulgariser le fait théâtral dans ses différents aspects auprès des amateurs du 4ème art.

PUBLIE LE : 24-05-2014 | 0:00
D.R

Véritable terreau de comédiens et d’acteurs, le Festival  national du théâtre amateur tiendra sa 47e édition du 24 au 31 mai à Mostaganem,  avec comme nouveauté un espace de débat pour mieux vulgariser le fait théâtral  dans ses différents aspects auprès des amateurs du 4ème art. Outre les conférences prévues en marge du festival, une commission nommée  "Network-Passerelles" formée de douze académiciens et critiques des arts de  la scène, conduira ainsi des débats ouverts avec les jeunes amateurs de théâtre,  simplement et "loin du cadre protocolaire habituel". "Nous avons constaté dans les éditions précédentes que les conférences  et journées d'études s'adressaient plus à une audience avertie et que les jeunes  participants étaient comme absorbés par l'ambiance protocolaire régnante et  dépassés par les interventions au langage +ésotérique+", a confié le directeur  artistique du festival, Abdellah Mebrek.  Fouzia Ait El Hadj, Makhlouf Boukrouh, Brahim Noual, Omar Fetmouche et  Mansouri Lakhdar figurent parmi les membres de cette commission. La 47e édition du plus vieux festival de théâtre en Algérie accueillera  des troupes d'Adrar, Tipasa, Oran, Laghouat, Bejaïa, Relizane et Mostaganem,  retenues sur la quarantaine de propositions faites aux présélections. Pour leur  part, les troupes de Mascara et de Saïda présenteront des spectacles en off. Un carnet d'adresses numérique regroupant les coordonnées des différentes  troupes d’amateurs ainsi qu'une banque de données renfermant les textes de pièces  seront créés, et un enregistrement filmé de l'ensemble des prestations est prévu  avec la réalisation d'un documentaire de 52 mn sanctionnant cette 47e édition.  Se disputant les cinq prix prévus, les pièces "Es'Sahd" de la coopérative "Nebras" d'Adrar, "Saïha oua moda" de l'Association Riadh de Fouka (Tipasa), "El Wahl" de la troupe "Malaïket el khachaba" d'Oran, "Aouil ezzamen el mahzoum"  de l'Association du Théâtre et du Cinéma de Laghouat seront en lice. Egalement en compétition, la pièce en tamazight "Takhelouith na' chitan"  (La chambre du diable) de l'Association "Atis Inamlayen" de Bejaïa, "Erraqsa  el akhira" de l'Association Gouala de Relizane, et "305" de l'Association d'art  dramatique "Mustapha- Kateb" de Stidia (Mostaganem). Selon le commissaire du festival, le Grand prix est doté d'un somme  de 500.000 DA contre 300.000 DA et 200.000 DA pour les 2ème et 3ème, respectivement. Par ailleurs, un hommage à M'Hamed Benguettaf, dramaturge et ex-directeur  du TNA, décédé le 5 janvier dernier, marquera l'ouverture de la manifestation,  et son parcours évoqué dans un documentaire qui sera projeté au cours du festival.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions