mardi 20 novembre 2018 01:58:51

Necib l’a affirmé : Le transfert des eaux du barrage de Beni Haroun vers Oum El-Bouaghi sera achevé en 2016

Le projet des grands transferts hydrauliques depuis le barrage de Beni Haroun (Mila) vers la wilaya d’Oum El-Bouaghi sera achevé en 2016, a affirmé le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, jeudi à Oum El-Bouaghi.

PUBLIE LE : 24-05-2014 | 0:00
D.R

Le projet des grands transferts hydrauliques depuis le barrage de Beni Haroun (Mila) vers la wilaya d’Oum El-Bouaghi sera achevé en 2016, a affirmé le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, jeudi à Oum El-Bouaghi.     

Au cours d’un point de presse, tenu en marge d’une visite d’inspection dans cette wilaya, le ministre a indiqué que les premiers volumes d’eau provenant de la station de pompage d’Oued Athmania (Mila) pour être acheminés vers le barrage d’Ouarkiss, dans la commune d’Aïn Fakroun, via la station d’Aïn Kercha,  arriveront "avant la fin du mois de juin prochain".          
M. Necib a également souligné que cet important projet, appelé à approvisionner les wilayas d’Oum El-Bouaghi, de Khenchela et de Batna en eau potable et d’irrigation, "traduit les efforts déployés par l’État pour moderniser le système des transferts d’eau du pays".          Selon les explications fournies au cours de la visite du ministre par  les responsables locaux du secteur, quelque 140.000 m3 devraient être pompés vers le barrage d’Ouarkiss par la station d’Aïn Kercha qui recevra les mêmes équipements modernes que ceux installés dans la station d’Oued Seggane (Mila).  Haroun-Aïn Fakroun est actuellement en construction, à l’instar de celle alimentant désormais le barrage de Koudiet Medouar, à Batna,  selon les mêmes responsables qui prévoient à l’avenir la réalisation de stations de traitement et de pompage pour alimenter les grandes villes de cette wilaya, comme le chef-lieu et les agglomérations d’Aïn Beida, d’Aïn M’lila, d’Aïn Fakroune et d’Aïn Kercha.
Le ministre a par ailleurs annoncé, lors de sa visite, la décision de porter de 12.000 à 20.000 m3 le volume d’eau pompé depuis le barrage d’Aïn Dalia (Souk Ahras) pour alimenter les trois villes de Berrich, d’Aïn Beida et d’Oum El-Bouaghi, afin d’augmenter la dotation journalière à la veille du mois béni de Ramadhan.          
M. Necib a inspecté le projet de protection de la ville de Souk Naâmane contre les inondations, prévu sur un kilomètre, pour une enveloppe financière de 90 millions de dinars. Il s’est également enquis, à Aïn Kercha, du projet de la station de pompage, en voie de réalisation, exhortant au passage les responsables  du chantier à hâter la cadence des travaux pour résorber le retard enregistré.         
Le ministre a également inspecté, à Aïn Fakroun, un forage d’un débit de 30 litres/seconde, destiné à renforcer l’alimentation en eau potable de cette ville de 60.000 habitants, confrontée à un déficit chronique en eau potable.   

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions