jeudi 15 novembre 2018 18:48:58

ESS : Les joueurs mécontents de leur président

L’Entente de Sétif a joué et perdu son match retard (mise à jour de la 29e journée) face à l’USMH (1-0).

PUBLIE LE : 24-05-2014 | 0:00
D.R

L’Entente de Sétif a joué et perdu son match retard (mise à jour de la 29e journée) face à l’USMH (1-0).  
Un résultat qui ne fait guère les affaires de l’Aigle noir qui perd ainsi la deuxième place, qualificative à la Ligue des Champions d’Afrique au profit de la JSK. Mais ce qu’il y a lieu de retenir surtout de ce match ESS-USMH, c’est ce qui s’est passé la veille et le débrayage déclenché par les joueurs en signe de contestation pour salaires impayés.
En effet, aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, les joueurs sétifiens ne sont pas payés depuis sept mois pour la plupart. Alors qu’un accord a été trouvé avec Hammar pour le versement de deux mois de salaires. lundi, les dirigeants n’ont pas réussi à réunir la somme nécessaire qui satisfasse tout le monde et ont dû revoir leur proposition à la baisse. En gros, ils ont proposé un mois de salaire seulement et pour les dix-huit joueurs retenus pour le match face à l’USMH.
Autrement dit, les autres joueurs ne toucheront rien. Ce que les joueurs ont rejeté en bloc. Un collaborateur de la wilaya de Sétif s’était même déplacé à l’hôtel Zidane où l’Entente était mise au Vert dans le but de trouver un compromis, en vain. Le directeur administratif local avait proposé que la wilaya verse le salaire manquant au plus tard dimanche et octroiera une prime pour chaque match gagné en Ligue des Champions, à commencer par celui face à l’Espérance de Tunis, mais  cela n’a pas convaincu pour autant les joueurs qui ont décidé de quitter le lieu de regroupement pour ne revenir que le lendemain à 15h30, soit à quelques deux heures du coup d’envoi du match. Tout le monde a reçu deux mois de salaire, à l’exception de cinq joueurs qui se contenteront donc d’un mois seulement avec la promesse de les régulariser dimanche.
Il faut dire que cette situation risque d’exploser le groupe si des mesures concrètes ne sont pas prises par la direction. Jusqu’ici, celle-ci s’est contentée de fausses promesses, ce qui a fini par exaspérer les joueurs. Certains par exemple ne sont pas payés depuis le début de la saison.  C’est sûr que la décision de la LFP de plafonner les salaires va changer beaucoup de choses.
A. Benrabah

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions