lundi 23 octobre 2017 14:31:23

Du 30 mai au 6 juin : Une mission économique et commerciale belge à Alger

Une mission économique et commerciale belge sera à Alger du 30 mai au 6 juin prochain pour prospecter de nouvelles opportunités de partenariat notamment dans les domaines des banques, de la construction et de l'ingénierie, a-t-on appris jeudi auprès de l'ambassade de Belgique à Alger.

PUBLIE LE : 24-05-2014 | 0:00

Une mission économique et commerciale belge sera à Alger du 30 mai au 6 juin prochain pour prospecter de nouvelles opportunités de partenariat notamment dans les domaines des banques, de la construction et  de l'ingénierie, a-t-on appris jeudi auprès de l'ambassade de Belgique à Alger.         
Cette mission multisectorielle a pour objectif de "renforcer les relations  de partenariat et d'identifier de nouvelles opportunités de coopération bilatérale  entre les opérateurs des deux pays notamment dans les secteurs des banques, construction, architecture et ingénierie", a précisé à l'APS un responsable à la section économique de l'ambassade. Outre les rencontres prévues avec plusieurs départements ministériels (énergie, ressources en eau, formation professionnelle, etc.), il est attendu la signature d'une convention et d'un protocole d'accord dans le secteur des transports, a-t-on indiqué de même source.
Au menu de cette visite qui conduira les hommes d'affaires belges à Oran pour examiner avec leurs homologue oranais les opportunités d'affaires dans cette région, des rencontres bilatérales seront organisées entre des entreprises algériennes et les 28 entreprises belges composant la délégation. Cette mission est initiée par l'ambassade de Belgique à Alger en coopération avec deux agences bruxelloises à l'exportation et aux investissements étrangers. En 2013, les échanges commerciaux algéro-belges ont atteint près de 2,63 milliards d'euros, alors qu'elles se sont établis à 3 mds d'euros en 2012.
Dominées par les hydrocarbures, les exportations algériennes vers la Belgique durant l'année dernière ont été estimées à plus de 1,55 md d’euro, en baisse de 20% par rapport à 2012, mais en hausse de 5,6% en comparaison avec 2011 et de 65% par rapport à 2009.
Les importations algériennes — composées de produits  chimiques et d'équipements industriels — en provenance du même pays se sont établies  à 1,07 md d’euros en 2013 gardant ainsi presque le même niveau avec l’année qui l’a précédée (+0,1%), alors qu’elles ont augmenté de 6,5% en comparaison avec 2011 et de 10,5% par rapport à 2009. En conséquence, l'excédent commercial entre l'Algérie et la Belgique a baissé de 44% en 2013 sur un an.
Toutefois, l'Algérie demeure le deuxième client de la Belgique en Afrique et son premier partenaire commercial parmi les pays du Maghreb arabe, devançant de loin le Maroc (802 millions d'euros d'échanges commerciaux), la Tunisie (368  millions d'euros) et la Libye (231 millions d'euros).
Environ 80 entreprises belges sont implantées en Algérie, dont une dizaine à travers des investissements directs étrangers (IDE). Les secteurs d'activités ciblés le plus par les opérateurs belges en  Algérie demeurent les travaux publics, santé, environnement et particulièrement  le domaine maritime dans lequel la Belgique est leader mondial.
Début avril dernier, un mémorandum d'entente a été signé entre deux entreprises, algérienne et belge, pour la création d'une société mixte pour  le dragage des ports. Cette société dotée d'un capital de 5 milliards de dinars devra générer jusqu'à 500 postes d'emplois directs et indirects.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions