mardi 17 octobre 2017 10:42:24

Dialogue 5+5 : M. Lamamra à la 11e conférence des ministres des AE à Lisbonne

Volonté de renforcer les échanges commerciaux Nord-Sud

PUBLIE LE : 22-05-2014 | 0:00
D.R

 Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, participera aujourd’hui à la 11e conférence des ministres des Affaires étrangères   du Dialogue 5+5 à Lisbonne (Portugal), à l'invitation de ses homologues portugais et mauritanien, dont les pays assurent la co-présidence de ce cadre  de dialogue et de coopération au niveau de la Méditerranée occidentale, a indiqué hier le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.          
La conférence sera également rehaussée par la participation, en qualité d'observateurs, des secrétaires généraux de l'Union du Maghreb arabe (UMA) et  de l'Union pour la Méditerranée (UPM) ainsi que par un représentant de l'Union  européenne, a-t-on ajouté de même source.          
Durant cette rencontre, les Etats membres du 5+5 procèderont à un échange de vues sur l'actualité régionale et internationale ainsi que sur d'autres questions d'intérêt commun, telles que la lutte contre le terrorisme, la situation au  Sahel, notamment au Mali, la crise syrienne, l'intégration régionale, la migration et le développement, précise le communiqué.          
La coopération multisectorielle sera également à l'ordre du jour, notamment  en ce qui concerne les ressources en eau, la sécurité alimentaire, la jeunesse, la formation, l'enseignement supérieur et la santé. Le chef de la diplomatie algérienne développera à cette occasion "la vision de l'Algérie sur les thématiques de l'agenda méditerranéen de la politique extérieure de l'Algérie qui accorde une importance particulière au renforcement  de ce cadre informel de concertation et de coopération".          
A cet égard, le ministère des Affaires étrangères a relevé, dans le  communiqué, "la participation active de l'Algérie et ses initiatives liées à l'élargissement des segments de coopération sectorielle telles que celles de nature conjointe avec l'Espagne sur l'eau, l'environnement et les énergies nouvelles  et renouvelables", rappelant que cette dernière a été marquée par la tenue d'une  réunion ministérielle à Oran (25 et 26 avril 2010) et par la tenue de la 1re réunion des ministres de l'Agriculture et de la Sécurité alimentaire des 5+5  à Alger le 27 novembre 2013. La conférence sera sanctionnée par une déclaration finale qui reflètera le consensus des 5+5 sur les questions de l'ordre du jour et fixera les priorités en matière de coopération entre les Etats membres. En marge de cette conférence, M. Lamamra aura des entretiens avec plusieurs de ses homologues des pays membres du groupe 5+5.          
La réunion ministérielle sera précédée, par la tenue d'une rencontre  des parlementaires et par la 2e édition du Forum économique de la Méditerranée occidentale auxquelles l'Algérie prendra également part, à travers respectivement  une délégation parlementaire et une mission des représentants des secteurs ainsi que des opérateurs publics et privés concernés par les ressources en eau, l'environnement, les infrastructures, les PME/PMI et l'intégration régionale, indique le communiqué.

--------------------------------

Volonté de renforcer les échanges commerciaux Nord-Sud
La volonté de renforcer davantage les relations notamment commerciales entre les pays de la rive nord et sud de la Méditerranée a été exprimée hier à Lisbonne (Portugal) lors du 2e forum économique  et d'affaires des Etats membres du Dialogue 5+5, dont l'Algérie. Le ministre portugais des Affaires étrangères, Ruis Chancellere de Machete, a indiqué, en marge de cette rencontre, que l'objectif commun du groupe 5+5  (Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Libye et Portugal, Espagne, France, Italie et Malte) est de travailler de façon "plus étroite" pour capitaliser le potentiel  qui existe dans les relations commerciales entre ces 10 pays. Il s'agit, a-t-il dit, de promouvoir l'investissement, de renforcer les échanges commerciales et de mobiliser les parties prenantes ainsi que de faciliter les conditions de circulation des citoyens et des entrepreneurs.           
De son côté le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ahmed Ould  Teguedi, a indiqué que la solidité des relations politiques entre les 5+5 et la sécurité dans leur espace supposent un partenariat économique favorisant la croissance et le développement intégral dans la sous-région, particulièrement dans la partie sud "affectée par la pauvreté et le sous-développement". Il a estimé que le forum revêt un intérêt "capital" et répond à une "impérieuse nécessité" qui vise à mettre l'investissement au service de "l'intégration fructueuse, rentable et bénéfique" et par conséquent d'adapter l'action diplomatique  multilatérale aux exigences des mutations que connaît le monde aujourd'hui. Le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UPM), Fathallah Sijilmassi, a qualifié le forum économique des 5+5 de "véritable locomotive, non seulement pour sa propre croissance et développement mais aussi pour l'ensemble de la Méditerranée avec une vision plus prospective en direction du continent  africain". Pour lui, "le concept de diplomatie-économie doit être acté pour que  les diplomaties soutiennent les efforts des entreprises". L'accès au financement des PME, les systèmes de garantie, l'ouverture  des marchés au nord de la Méditerranée, le système de change pour les investisseurs,  les liaisons maritimes, le fret, les assurances et la sécurité des investissements, sont autant de sujets débattus tout au long de la journée.          
L'Algérie participe au 2e Forum économique des pays du Dialogue 5+5 avec une "forte" délégation d'opérateurs publics et privés. Le directeur de la coopération avec l'Union européenne (UE) au ministère  des Affaires étrangères, Ali Mokrani, a déclaré à l'APS, en marge des travaux, que "cette forte participation témoigne de l'intérêt porté par l'Algérie à promouvoir des relations de coopération diversifiés et un partenariat gagnant-gagnant avec  l'Europe".          Le thème central proposé pour cette 2e édition du forum est le développement durable qui se décline autour de quatre axes stratégiques discutés au sein de tables rondes dont "La gestion des déchets et de l’eau : défis, modèles et solutions d’affaires" ; "Le transport, mobilité et développement urbain durable" ; "La coopération  interrégionale : les acteurs, les priorités, les PME, les projets et le financement" et "Les infrastructures de l’énergie et de l’environnement : défis, opportunités et projets", sont les trois autres thèmes traités lors de cette rencontre.          
La feuille de route issue du Forum sera soumise à la 11e conférence  des ministres des Affaires étrangères prévue aujourd’hui à Lisbonne. Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, participera à  cette 11e conférence, à l'invitation de ses homologues portugais et mauritanien dont les pays assurent la co-présidence de ce cadre de dialogue et de coopération  au niveau de la Méditerranée occidentale.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions