mercredi 21 novembre 2018 11:52:38

Transport ferroviaire : Le vol de câbles électriques devient alarmant

Le phénomène du vol de câbles électriques et le caillassage de trains de banlieues du grand Alger a pris des proportions ''alarmantes'' ces dernières semaines, au point que le trafic ferroviaire a été fortement ''perturbé''

PUBLIE LE : 21-05-2014 | 0:00

Le phénomène du vol de câbles électriques et le caillassage  de trains de banlieues du grand Alger a pris des proportions ''alarmantes'' ces dernières semaines, au point que le trafic ferroviaire a été fortement ''perturbé'', indique mardi une source proche de la direction générale de la Société nationale  des transports ferroviaires (SNTF). ''Il s'agit de câbles de très haute tension servant à faire marcher  les trains électriques qui sont la proie de ces prédations'', ajoute t-on.
 Le vol de câbles électriques et ''des caténaires découpés en morceaux est enregistré  au niveau de la banlieue est, entre Réghaïa et Thénia'', précise la même source. Les services de sécurité ont été saisis par la direction générale de la SNTF, indique-t-on. ''Au début, il y avait des équipes de techniciens envoyés sur place  pour réparer les dégâts. Mais, devant la fréquence infernale des vols et l'agression  de nos agents par des énergumènes, nous avons cessé les réparations, et on est  revenu au diesel'', explique-t-on.
 A la direction générale de la SNTF, ''on est inquiet de la propagation de ce phénomène qui empêche les autorails à énergie  électrique de fonctionner, et risque de s'étendre à la banlieue ouest vers El Affroun''.
 Lors de manifestation contre un projet de centre d'enfouissement technique  (CET) au mois de février dernier, des riverains de la voie ferrée près de Réghaïa  avaient en signe de protestation contre ce projet déboulonné les poteaux servant  de supports aux caténaires électriques, ce qui avait bloqué le trafic ferroviaire sur cette voie. Le rétablissement du trafic avait repris graduellement, avec des trains fonctionnant au diesel. ''Toutes les autorités ont été informées de cette situation, qui pénalise la société''
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions