lundi 18 novembre 2019 18:50:55

Changes : L’euro se replie face au dollar dans un marché hésitant

L’eur se repliait légèrement face au dollar, hier, dans un marché hésitant et emprunt de spéculations sur les perspectives des politiques monétaires de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine (Fed).

PUBLIE LE : 21-05-2014 | 0:00

L’eur se repliait légèrement face au dollar, hier, dans un marché hésitant et emprunt de spéculations sur les perspectives des politiques monétaires de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine (Fed). La monnaie unique européenne valait 1,3688 dollar, contre 1,3709 dollar lundi. L’euro baissait également face à la monnaie nippone, à 138,71 yens — tombant à 138,55 yens, son niveau le plus faible en trois mois et demi — contre 139,13 yens lundi soir. Le dollar aussi reculait face à la devise japonaise, à 101,34 yens contre 101,45 yens lundi. L’euro était légèrement sous pression, hier, alors que les cambistes s’attendent à ce que la Banque centrale européenne agisse début juin afin de  stimuler l’économie de la zone euro et de peser sur une monnaie unique jugée  trop forte, dommageable pour la balance commerciale européenne. Le président de la BCE, Mario Draghi, a récemment indiqué que l’institution  était « à l’aise » à l’idée d’agir lors de sa prochaine réunion de politique monétaire  en début de mois prochain. Les investisseurs envisagent donc une éventuelle nouvelle baisse des taux de l’institution ou encore à la mise en place d’un programme de rachats d’actifs comme aux Etats-Unis, au Japon et au Royaume-Uni, des mesures qui rendent  l’euro moins attrayant pour les investisseurs spéculatifs, car elles le rendent  mois rémunérateur et diluent sa valeur. Si l’inflation a légèrement accéléré en avril dans la zone euro, ce  qui éloigne dans l’immédiat les craintes de déflation, elle reste faible, à  0,7% sur un an, et la pression reste forte pour que la BCE agisse. De son côté, le dollar souffre d’un net sursaut du marché obligataire aux Etats-Unis récemment, qui a atteint des sommets la semaine dernière, depuis  octobre, pour les bons du Trésor à 10 ans, et depuis juin dernier, pour ceux  à 30 ans. Les cambistes restaient également dans l’attente de la publication, aujourd’hui, des minutes de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed  (FOMC) tenue fin avril. Les investisseurs surveillent par ailleurs toujours la situation en Ukraine où les tensions persistent à quelques jours de l’élection présidentielle anticipée. La livre britannique montait face à l’euro, à 81,33 pence pour un  euro — atteignant 81,19 pence, son niveau le plus fort depuis début janvier  2013 — comme face au dollar, à 1,6829 dollar pour une livre. L’inflation au Royaume-Uni a légèrement accéléré en avril, à 1,8% sur un an après 1,6% en mars,  mais reste sous le niveau cible de 2%. La devise suisse se stabilisait face à l’euro, à 1,2227 franc suisse pour un euro — après avoir atteint 1,2237 franc son niveau le plus faible en près de six semaines et demi — et baissait face au dollar, à 0,8932 franc suisse pour un dollar.          L’once d’or valait 1.291,43 dollars, contre 1.302 dollars lundi soir.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions