samedi 22 septembre 2018 13:10:15

19 Mai, Célébration de la journée nationale de l’étudiant - Wilayas du Centre : Les historiens doivent poursuivre leurs efforts de recherche sur l’histoire de la Révolution

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a invité, hier depuis Souk Ahras, les chercheurs et les historiens à poursuivre leurs efforts de recherche sur l’histoire de la Révolution de libération nationale.

PUBLIE LE : 21-05-2014 | 0:00
D.R

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a invité, hier depuis Souk Ahras, les chercheurs et les historiens à poursuivre leurs efforts de recherche sur l’histoire de la Révolution de libération nationale.

Cet effort doit être mené en étroite collaboration avec les artisans de la Révolution encore de ce monde, dont les témoignages sont extrêmement précieux, a soutenu le ministre au cours d’une visite dans cette wilaya. Il a également salué la publication de livres et d’études sur la lutte de Libération nationale avant d’inviter les jeunes à « servir le pays avec le même esprit qui animait les chouhada ». M. Zitouni a mis l’accent sur les sacrifices des étudiants algériens qui, le 19 mai 1956, ont quitté les bancs de l’université et des lycées pour rejoindre les maquis de la Révolution. « Les étudiants d’aujourd’hui sont appelés à mettre leur savoir au service de la prospérité de l’Algérie et de sa dignité », a ajouté M. Zitouni. Le ministre avait entamé sa tournée en déposant une gerbe de fleurs au cimetière des martyrs du chef-lieu de wilaya, à côté duquel a été érigée une stèle commémorative à la mémoire des 639 chouhada tombés au cours de la Grande bataille de Souk Ahras, le 26 avril 1958. M. Tayeb Zitouni a également présidé, au cours de sa tournée, une cérémonie de baptisation du musée du Moudjahid du nom du défunt Mohamed-Cherif Daâs. Une structure dont il a visité les différents stands où sont exposées des photos d’étudiants ayant rejoint les maquis de la wilaya en mai 1956, ainsi que des images de principaux évènements de la Révolution dans la wilaya de Souk Ahras, agrémentées  des témoignages recueillis. Le ministre a rendu visite au moudjahid Ziadi Araïbia, aujourd’hui paralysé, ainsi qu’à une veuve de chahid, Mme Mabrouka Chaoui, à qui il a remis des médailles et des cadeaux.

Evocations, conférences et inaugurations
Evocations, conférences et cérémonies de baptisation et d’inauguration de rues et de divers projets ont marqué, lundi dernier, la célébration de la journée nationale de l’Etudiant dans les wilayas du Centre du pays. A Blida, notamment, la célébration de la journée du 19 mai 1956, a été marquée par l’organisation, par la section de wilaya de la "Fondation de la mémoire de la Wilaya IV historique" d’une conférence sur l’appel de l’UGEMA aux étudiants pour renforcer les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN), à travers des témoignages des moudjahidine et professeurs en médecine Mohamed Toumi, Mahfoudh Ismail Dahlouk et Abdelaalim El Bedjaoui. A Bejaia, l’évènement a été une occasion pour de nombreux militants de la cause amazigh pour commémorer les évènements du 19 mai 1981, qui ont vu des dizaines de lycéens manifester dans la rue pour exiger la reconnaissance de l’identité amazigh. Beaucoup de témoins et des figures du Mouvement culturel berbère, ont favorisé, dans ce sillage, le débat pour évoquer non seulement les évènements du Printemps berbère et leur motivation, mais aussi faire le point sur l’avancée et les progrès accomplis depuis 1980. A Bouira, les autorités locales ont mis à profit l’opportunité de cette célébration pour, notamment, lancer un projet de raccordement de gaz naturel dans la commune d’Ath Laaziz, inaugurer une bibliothèque municipale à Ain Laaloui et lancer les travaux de deux projets d’aménagement des boulevards principaux de cette localité et de celle de Ain Lahdjar.

Commémoration "scientifique" à  Constantine
La commémoration du 58e anniversaire de la journée nationale de l’Etudiant a été marquée dans la wilaya de Constantine par des cérémonies de recueillement, des activités scientifiques et des conférences-débats, et ce à travers différentes facultés. La matinée, une délégation des autorités civiles et militaires, accompagnées d'anciens moudjahidine et chapeautée par le premier responsable de la wilaya, s'est d'abord rendue au cimetière des Chouhada du 7e kilomètre, sur la route d'Aïn Smara, où il a été procédé à la levée des couleurs et au dépôt d'une gerbe de fleurs au carré des Martyrs, avant de s'ébranler en direction de la commune du Khroub pour la rebaptisation de deux lycées, l'un, sis à la cité des 512 logements, qui portera désormais le nom du martyr Hammadi Menasria, et le second à la cité El Wafa, renommé Touati El Mekki. La délégation se rendra par la suite à la ville universitaire Constantine III au niveau de laquelle se sont tenues plusieurs expositions de photographies, des communications sur l'événement, des journées "portes ouvertes" sur certaines filières, à l'image de celle de l'architecture, ainsi que diverses activités culturelles et artistiques. Les invités assisteront par ailleurs à la signature d'une convention entre l'université Constantine III et l'Agence Nationale de Soutien à l'Emploi de Jeunes (ANSEJ), devant permettre aux étudiants porteurs de projets de bénéficier d'une assistance technique et juridique de la part des cadres de l'agence, et ce afin de créer leurs entreprises. De son côté, les responsables de l'université Constantine I ont préféré marquer l'événement en organisant le Salon National de la Vulgarisation de la Science, lequel propose au grand public de découvrir les sciences sous différents angles, de façon ludique et attrayante. Lors de l'allocution d'ouverture, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. M’hamed Mohamed Salah Eddine Seddiki, est revenu sur les immenses réalisations enregistrées dans le secteur depuis l'indépendance : " Nous profitons aujourd'hui de notre présence à l'université de Constantine, pour rendre hommage aux étudiants qui ont tout sacrifié pour que l'Algérie recouvre son indépendance et sa dignité. En 1962, il n'y avait que 2.700 étudiants et une seule université. Aujourd'hui, ils sont 1.300.000 répartis sur 92 établissements d'enseignement supérieur, ce qui n'aurait jamais été possible sans le sacrifice des aînés", dira en substance le SG du MERS. Il ajoutera au sujet du Salon : "Cette manifestation permettra au large public de comprendre les mécanismes de certains phénomènes complexes dans les domaines de la physique, de la chimie et des mathématiques, et ce par le biais d'animations pour l'assistance. Les sciences exactes sont la base essentielle de la technologie et de ce point de vue, il est important que le public puisse s'en faire une idée même sommaire".
Issam B.

-----------------------------

Ouest du pays
Nombreuses activités culturelles et sportives
La célébration de la journée nationale de l’Etudiant a été marquée, lundi dernier dans l'ouest du pays, par l'organisation de plusieurs activités culturelles et sportives. A Oran, une exposition de photos sur la guerre de Libération nationale a été organisée au niveau de la résidence universitaire des filles, Zeddour-Brahim2, dans la commune de Bir El Djir, en présence des autorités locales. Le wali d’Oran, Abdelghani Zaalane, qui a assisté à une cérémonie de recueillement à la mémoire des chouhada en présence de la famille révolutionnaire, a donné le coup d’envoi d'un tournoi de basket-ball dans cette résidence universitaire, avant de visiter des expositions de travaux manuels, d’habits traditionnels, d’arts plastiques, de produits d’artisanat. Des exhibitions sportives sur fond de danses de Karkabou et de salves de baroud ont également eu lieu à l'occasion. Au pôle universitaire de Belgaïd, le président de l'APW, Abdelhak Kazi-Tani a présidé, en marge d'une exposition de matériels de la police et de la gendarmerie nationales, une cérémonie de remise des prix aux vainqueurs de tournois sportifs et au doyen de l'Institut des Sciences économiques. A Ain Temouchent, la commémoration du 58e anniversaire de la création de l’Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA) et de la fête de l’étudiant s’est déroulée en présence de représentants des ambassades cubaine et sud-africaine en Algérie. Les deux hôtes de la ville, chef-lieu de wilaya, se sont dirigés en premier lieu au cimetière des chouhada pour déposer, en compagnie du secrétaire général de l’UNJA, une gerbe de fleurs, avant d’observer une minute de silence à la mémoire des glorieux martyrs de la guerre de Libération nationale. Au siège de la résidence universitaire, les deux diplomates ont visité une exposition mettant en relief des œuvres et ouvrages réalisés par des étudiants. Cette manifestation a porté également sur la mise en relief de la cause sahraouie. Des étudiants de la RASD ont exposé des photos et affiches sur la lutte de ce peuple pour le recouvrement de sa liberté, aux côtés de livres et produits du patrimoine sahraoui. En outre, une opération de collecte de sang a été organisée au même endroit par l’hôpital Ahmed-Medeghri d’Ain Temouchent. A Sidi Bel-Abbès, une exposition de photos, d'habits traditionnels et d'art culinaire, organisée par des étudiantes à la résidence universitaire "1.500 lits", a été visitée par le wali qui a pris connaissance de diverses activités initiées par des clubs scientifiques estudiantins au siège de l'université Djilali-Liabès. Par la même occasion, des lauréats du concours de la meilleure idée ont été honorés. Dans la wilaya de Relizane, la fête de l'étudiant s'est distinguée par la tenue du 6e Salon national du livre. A Tissemsilt, une conférence abordant le rôle des étudiants algériens dans l'éveil de la conscience révolutionnaire a été organisée, de même que des cérémonies de récompense des étudiants lauréats aux concours culturels et sportifs. La célébration de la journée nationale de l'Etudiant a été marquée par des activités folkloriques, des chants et danses dont le genre "alaoui" et de fantasia. A Tlemcen, un hommage a été rendu à l'arbitre international de football Etchiali Abdelhak, enseignant universitaire à la faculté des sciences à l'université Abou-Bakr-Belkaid, qui a été retenu pour diriger des rencontres du Mondial 2014 au Brésil.

-----------------------------

Sud du pays
Riche programme pour fêter l’événement
Diverses manifestations culturelles et sportives ont marqué lundi la commémoration, dans le Sud du pays, du 58ème anniversaire de la Journée nationale de l’étudiant. Des cérémonies de recueillement à la mémoire des martyrs, avec la levée des couleurs nationales, l’entonnement de l’hymne nationale, le dépôt de gerbes de fleurs et la lecture de la Fatiha à la mémoire des glorieux Chouhada, ont été organisées aux carrés des martyrs et aux pieds des stèles commémoratives, en présence des autorités locales, de moudjahidine et de nombreux étudiants et citoyens. Dans la wilaya d’Ouargla, la commémoration a donné lieu à l’organisation d’une réception en l’honneur de Moudjahidine de la région et à l’inspection d’un projet de logements de fonction destinés aux enseignants de l’université Kasdi-Merbah qui a aussi bénéficié d’une opération d’aménagement extérieur. Le projet de la faculté des sciences médicales, qui doit ouvrir ses portes à la prochaine saison universitaire, et le réfectoire universitaire, réalisé en préfabriqué et non exploitée depuis 2004 pour des raisons techniques, ont été également inspectés. Le chef de l’exécutif de la wilaya d’Ouargla a, à ce titre, instruit les responsables concernés pour le remplacement de cette dernière structure par une nouvelle répondant aux normes requises. Dans la wilaya d’Illizi, l’évènement a été marqué par l’organisation, au centre de l’université de la formation continue (UFC), d’une exposition de photographies et de documents historiques retraçant différentes étapes de la guerre de libération nationale, ainsi que l’animation, au lycée Cheikh Mebarek El-Mili, d’une conférence sur la contribution des étudiants algériens au recouvrement de la souveraineté nationale, en quittant les bancs de l’université pour rallier les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN). La maison de jeunes Houari-Boumediene, à Tamanrasset, a abrité, dans ce cadre, un concours de poésie avec la participation d’une vingtaine de poètes, de différentes communes de la wilaya, qui ont chanté la Révolution et l’Indépendance. Une exposition de photographies aux effigies d’étudiants Chouhadas a été, outre les festivités officielles, le fait saillant ayant marqué la commémoration de cette Journée dans la wilaya d’El Bayadh qui a enregistré, au volet sportif, l’inauguration de la première édition du marathon estudiantin, avec la participation de 70 étudiants. "La promotion de l’université est l’affaire de tous" est le slogan choisi, cette année, par l’université africaine Colonel Ahmed-Draya pour son festival estudiantin. Le festival a été ouvert par une communication, animée par le Moudjahid Okbi Abdelghani qui a retracé l’historique du mouvement estudiantin algérien qui a opté volontairement pour le maquis pour l’indépendance du pays au détriment des études. Une exposition de produits d’artisanat et une cérémonie de remise de prix et titres aux vainqueurs des différentes compétitions mises sur pied pour la circonstance, ont également eu lieu à l'occasion de cette Journée commémorative.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions