samedi 17 novembre 2018 21:17:26

Ould Khelifa : « L'Algérie, un modèle de sécurité et de stabilité à suivre »

Séminaire méditerranéenne sur la représentation parlementaire des communautés établies a l’étranger

PUBLIE LE : 20-05-2014 | 0:00
Ph : Hammadi

L’Assemblée populaire nationale a abrité hier une importante activité parlementaire regroupant les représentations  parlementaires des communautés établies à l’étranger représentées par cinq pays de la Méditerranée dans le but d’approfondir la réflexion et l’échange des expériences en termes d’évaluation des impacts sur l’élaboration des lois et des politiques publiques dans les pays d’origine.

Il est également question d’amélioration des pratiques parlementaires pour saisir le rôle du parlementaire représentant sa communauté et d’élargir les discussions afin de renforcer les relations des élus avec les institutions des pays d’accueil. Organisé à l’initiative de la commission des affaires étrangères de la coopération et de l’émigration, le séminaire ouvert hier matin, à la salle des conférences de l’APN sous  le thème «la représentation parlementaire des communautés établies à l’étranger» se déroule en présence des parlementaires représentants de la communauté nationale établie en Tunisie, en France et en Portugal et ceux de l’Algérie, le pays hôte. Dans son allocution de bienvenue, le président de l’Assemblée populaire nationale, Mohamed Larbi Ould Khelifa, a indiqué que ce séminaire a pour but l’échange d’idées et d’expériences entre les parlementaires représentant la communauté algérienne à l’étranger. Rappelant que ce séminaire réunit pour la première fois des spécialistes et des parlementaires de la communauté étrangère de certains pays méditerranéens, citant l’Algérie, la Tunisie, la France, l’Italie et le Portugal, le docteur Mohamed Larbi Ould Khelifa a invité les participants à œuvrer à la concrétisation de la relation de coordination et de consultation entre, notamment tout ce qui a trait aux questions sur l’expérience de la représentation politique des communautés nationales établies à l’étranger. Il a saisi cette occasion pour lancer un appel aux ressortissants algériens à l’étranger afin d’œuvrer dans l’intérêt de leur pays et participer au transfert des technologies depuis les pays développés. Il a souligné, dans cette optique la bonne réputation que s’est faite l’Algérie dans le concert des nations. M. Ould Khelifa a, par ailleurs, expliqué que la voix de la communauté algérienne à l’étranger est susceptible de transmettre les réalisations de l’Algérie en matière de maintien de sécurité et de stabilité. Pour sa part, le président de la Commission de l’Assemblée en charge des affaires étrangères de la coopération et de l’émigration, Boualem Bousmaha, a dans son allocution d’ouverture du séminaire, souligné l’importance de la thématique en examen durant ces deux jours souhaitant que les interventions entre les parlementaires des pays présents et les propositions de conclusion des travaux de la manifestation puissent permettre aux participants d’enrichir les échanges d’expériences de ce forum qui est le premier du genre organisé par l’Assemblée.

Rôle et missions du parlementaire représentant sa communauté
Les travaux du séminaire qui ont ouvert le débat sur les sujets en relation avec le rôle du parlementaire dans la prise en charge des préoccupations de la communauté algérienne à l’étranger, et la défense de sa présence politique et ses droits dans les pays d’accueil ont permis aux parlementaires des cinq pays de la Méditerranée de procéder à des examens objectifs, des échanges interactifs en partageant les expériences et les mécanismes d’intervention pouvant permettre d’améliorer l’action du parlementaire au service de sa communauté. Parmi les sujets abordés dans cette rencontre, quatre thèmes ont été retenus et concernent le premier, «la réflexion sur l’impact de la représentation parlementaire des parlementaires des communautés nationales établies à l’étranger sur l’élaboration des lois et des politiques publiques dans les pays d’origine». La seconde rencontre s’est intéressée aux «pratiques des parlementaires en direction des communautés établies à l’étranger» alors que le troisième thème a trait au «rôle et missions du parlementaire représentant sa communauté établie à l’étranger». Le séminaire a été marqué par d’importantes conférences sur le rôle des parlementaires au service de leur communauté nationale qu’ils représentent au sein de leur parlement respectif et des débats d’idées enrichissant la problématique de chacun des ateliers de réflexion afin d’améliorer la législation et les lois de chacun des pays d’origine et d’accueil. Les travaux du séminaire qui se poursuivront aujourd’hui seront consacrés à l’examen de « la relation des parlementaires représentants leur communauté établie à l’étranger avec les institutions des pays d’accueil» avant de se conclure par des recommandations et des propositions. Les participants à ce forum méditerranéen procèderont à des visites de terrain qui les conduiront dans les zones industrielles des wilayas d’Alger et de Blida.
Houria A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions