vendredi 16 novembre 2018 01:03:51

Enseignement supérieur : Orienter la recherche en Algérie vers les besoins de l’économie nationale

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a appelé, hier à Alger, les enseignants et professeurs universitaires à orienter la recherche vers les besoins de l’économie nationale.

PUBLIE LE : 20-05-2014 | 0:00

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a appelé, hier à Alger, les enseignants et professeurs universitaires à orienter la recherche vers les besoins de l’économie nationale.         
 "Les professeurs à l’université et les encadreurs des étudiants doivent  orienter les jeunes étudiants dans leurs travaux de recherche en doctorat, indépendamment  de l’aspect méthodologique, vers les besoins de l’économie nationale", a recommandé le représentant du ministère de tutelle, Aissa Mefedjekh, qui est également sous-directeur Programme et recherche à la direction de la recherche scientifique.          
M. Mefedjekh qui s’exprimait lors d’un symposium sur la restitution des résultats du Plan national de la recherche prioritaire (PNR-27) organisé  par le Centre de recherche en économie appliquée pour le développement (CREAD),  a précisé que dans les pays développés, plus de la moitié des grandes entreprises économiques consacrent une partie de leur budget à la recherche scientifique. Il a fait observer qu’il y avait de "l’innovation" et une "profusion" dans les travaux de recherche en Algérie qui "ne sont pas bien exploités ou  mis en valeur", relevant que ce symposium est une opportunité pour les chercheurs de se rencontrer, d’échanger leurs expériences et surtout de mettre en place une stratégie d’avenir afin d’orienter les travaux de recherches vers les besoins de l’économie nationale.          
Selon M. Mefedjekh, sur un total de 2 848 projets de recherche, recensés en deux ans au niveau national, 1.100 ont été retenus et sont susceptibles d’être exploités, utilisés et mis à la disposition des opérateurs économiques et industriels.          
A l’ouverture des travaux de ce symposium, les organisateurs avaient appelé les entreprises économiques des secteurs public et privé à faire "davantage  confiance" aux résultats des travaux de recherche et à les prendre en considération, estimant qu’"il était temps qu’il y ait un réel partenariat entre le monde du travail et de l’entreprenariat d'une part, et l’université d’autre part".
Ce symposium dont les travaux s’étaleront sur trois jours (19-21 mai),  enregistre la participation d’une cinquantaine de chefs de projet et 25 doctorants et autres invités.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions