lundi 09 dcembre 2019 04:46:10

Prévention et lutte contre les feux de forêt : Des moyens appropriés

La Commission nationale de protection des forêts s’est réunie, hier, sous la présidence du ministre de l’Agriculture, M. Abdelwahab Nouri, dans le cadre de la préparation de la campagne de prévention et de lutte contre les feux de forêt pour l’année 2014 et ce, en présence des directeurs généraux des forêts et de la protection civile, respectivement M. Noual Mohammed Seghir, et le Colonel Mustapha Lahbiri.

PUBLIE LE : 20-05-2014 | 0:00
D.R

Intervenant, lors de l’ouverture des travaux de cet organe de coopération, composé de douze représentants de ministères et de douze autres institutions nationales, le ministre de l’Agriculture a  affirmé que  « l’Algérie, à l’instar des autres pays de la Méditerranée est confrontée  à des risques  multiples naturels et technologiques, exacerbés par le phénomène des changements climatiques qui affectent les écosystèmes et les forêts », rappelant que « les prévisions des spécialistes évoquent d’ores et déjà un prolongement des saisons à risque mais également une grande sensibilité des forêts aux  incendies ».
Il reviendra dans son allocution sur  les progrès, relevés,  durant les dernières années,  dans la lutte contre ce fléau,  en termes de  mobilisation de moyens humains et matériels,  avant de poursuivre que le patrimoine forestier  est appelé à jouer un rôle prépondérant  en tant que capteur de carbone, limitant ainsi les effets des changements climatiques et  de la désertification. Le chargé du secteur, plaidera en faveur  d’ « une gestion rationnelle de l’espace rural qui a connu des mutations socio-économiques et une surexploitation  des ressources  naturelles ».
Il  précisera, en effet que  « des programmes  importants sont lancés pour la préservation des forêts et  l’amélioration des conditions de vie des riverains,  à travers  des plans nationaux de reboisement et la protection des forêts  contre les maladies et  les feux de forêts et enfin le développement  d’activités agricoles au profit des  ménages ruraux et l’éducation environnementale », rappelant  qu’à ce titre  et dans le cadre du maintien de l’équilibre biologique, plusieurs opérations ont été menées pour freiner les attaques, touchant une superficie de 300.000 ha, dont 220.000 par voie aérienne.
S’exprimant sur l’amélioration des peuplements forestiers et la réalisation d’infrastructures, il dira que  « depuis 2000,  pas moins de 300 véhicules tout-terrain, équipés de kits de première intervention et l’installation d’un réseau de communication radio électrique pour la couverture de  40 wilayas, situées au nord du pays ». Cet effort, estimera, le ministre, « sera poursuivi,  pour l’acquisition de camions ravitailleurs en eau, l’installation d’un réseau GPS et la mise en place d’un système d’information géographique au profit des structures de l’administration des forêts ».  

La protection civile mobilise ses 12.000 agents  et 300 véhicules pour  maîtriser les feux
M. Nouri Abdelouahab annoncera par ailleurs que son département   « envisage de  saisir le ministère de l’Intérieur et  des Collectivités locales pour récupérer les postes de vigie  des gardes communaux, en vue de renforcer les 400 postes des services des forêts, mobilisés dans le cadre de la lutte contre les incendies de feux, cette année ».   
S’agissant du bilan du secteur, il  soulignera que  « les attaques parasitaires ont touché 300.000 ha  alors que les feux de forêts parcourent  25.000 ha par an à travers 2000 foyers », avant d’ajouter que « la commission de préparation de la campagne de lutte contre les incendies de forêts, constitue le cadre idoine de concertation et de collaboration, comme elle responsabilise les  secteurs impliqués dans cette entreprise ».
Il  profitera de cette occasion pour saluer la protection civile et les autres corps, mobilisés à ce titre. Intervenant,  dans le même sillage, le colonel Mustapha Lahbiri, notera que l’institution qu’il représente « met ses moyens et ses 12.000 agents et 300 véhicules pour maîtriser les feux, mais parfois  la tâche est ardue quand les routes sont barrées d’où l’intérêt  de solliciter l’aide des collectivités locales et des directions des travaux publics pour aller vers des cantonniers de pistes », rappelant également que «  les  moyens aériens  ne règlent pas le problème car le processus n’en n’est qu’à ses débuts ».
La parole sera donnée  aux  représentants des services des forêts et de la  protection civile pour présenter le dispositif de lutte contre les feux de forêts de 2014. Le  directeur de la faune et de la flore relèvera de son côté  que  l’accent est mis sur  la sensibilisation, rappelant que  147  conférences débats, 122 journées portes ouvertes  sont organisées, jusqu’au 7 mai dernier.
Sur le plan prévention, il est prévu l’aménagement et l’entretien de tranchées par feu par l’administration des forêts la confection de tournières par les exploitants  agricoles limitrophes des forêts, l’ouverture de nouvelles pistes, soulignant que  « 40 comités de wilayas et 472 comités de daïras sont opérationnels, appuyés par 1.312 comités communaux et  plus de 2000 autres des riverains ».  
En termes d’intervention, 405 postes de vigie avec un effectif de 1.000 éléments, 511 brigades mobiles avec plus de 2.000  agents chargés de la première intervention, dont 297 camions citernes feux de forêts légers et 2.398 points d’eau sont mobilisés.
Le représentant de la protection civile axera son allocution sur les dégâts causés par les feux  de forêts,  aux récoltes, selon  le bilan de l’année 2013.  
Il indiquera ainsi qu’au Sud 2.912 palmiers  ont été ravagés par les feux à Tamanrasset, 2.000  autres à  El Oued. S’agissant des céréales, l’on relèvera, 868 ha parcourus  par les feux,  à Sidi Bel-Abbès, 600  ha à Saïda, pour ne citer que celles-là.  Il estimera nécessaire de redoubler d’efforts pour lutter contre ce fléau à travers la sensibilisation des agriculteurs durant les campagnes moissons-battages et le renforcement des moyens de lutte contre les incendies de forêts.  
 Rappelons que 13.396 ha ont été parcourus, en 2013, par les feux, avec un ratio de 19 ha par foyer.
         Samia D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions