dimanche 18 novembre 2018 16:18:22

A l’issue de sa mission en Algérie : Le Président Bouteflika reçoit l’ambassadeur britannique

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, hier à Alger, l'ambassadeur britannique en Algérie, Martyn Roper, qui lui a rendu une visite d'adieu.

PUBLIE LE : 19-05-2014 | 0:00
D.R

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, hier à Alger, l'ambassadeur britannique en Algérie, Martyn Roper, qui lui a rendu une visite d'adieu. Dans une déclaration à l'issue de cette audience, M. Martyn Roper a  souligné que "l'Algérie est un pays clé dans le domaine sécuritaire au niveau de la région". "Nous avons discuté de l'approfondissement des relations bilatérales  entre les deux pays et nous pensons que dans le domaine sécuritaire l'Algérie constitue un pays clé dans la région", a -t-il indiqué, ajoutant que son pays soutenait les efforts de l'Algérie dans l'instauration de la sécurité régionale. L'ambassadeur britannique a rappelé en outre, le partenariat stratégique sécuritaire entre les deux parties qui a déjà fait l'objet de deux rencontres en attendant la troisième. Il a également fait savoir que ses discussions avec le Président Bouteflika ont porté sur les progrès et les réalisations concrétisés ces derniers mois, dans les différents domaines à l'instar des secteurs du commerce, de la santé, de la technologie et de l'agriculture. Le diplomate britannique a en outre, estimé que le partenariat entre les deux pays "a déjà porté ses fruits et les deux gouvernements se sont mis d'accord pour organiser une conférence sur l'investissement à Londres en octobre prochain avec la participation des ministres des deux parties et des hommes d'affaires. Il a rappelé les progrès enregistrés dans le domaine de l'enseignement de la langue anglaise, relevant que les accords conclus récemment "vont s'inscrire  dans la durée particulièrement avec l'ouverture du centre d'enseignement de l'anglais (British council) en septembre qui constitue, selon lui, une action positive", ainsi que l'accord permettant à cent enseignants universitaires algériens de bénéficier d'un cursus de langue anglaise dans les universités de ce pays pendant 5 ans.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions