mercredi 26 septembre 2018 10:48:59

Sortie du Portugal du plan de sauvetage sans aide supplémentaire : Un accomplissement majeur

Jean-Claude Juncker, candidat à la présidence de la Commission européenne, a salué hier à Lisbonne l’«accomplissement majeur» du Portugal, sorti officiellement la veille de son plan d’aide internationale.

PUBLIE LE : 19-05-2014 | 0:00

Jean-Claude Juncker, candidat à la présidence de la Commission européenne, a salué hier à Lisbonne l’«accomplissement majeur» du Portugal, sorti officiellement la veille de son plan d’aide internationale.  «La sortie du plan de sauvetage sans aide supplémentaire est un   accomplissement majeur, sachant que le peuple portugais s’est vu imposer des  mesures sévères», a déclaré l’ancien président de l’Eurogroupe et ex-Premier  ministre luxembourgeois à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho. Le Portugal a conclu officiellement samedi le programme de redressement  négocié en mai 2011 avec l’Union européenne et le Fonds monétaire international, qui lui ont accordé un prêt de 78 milliards d’euros en échange d’un plan d’économies budgétaires drastique.
 «Les Portugais sont admirés dans toute l’Europe» et «ceux qui pensent que l’on peut dépenser l’argent que l’on n’a pas sont irresponsables», a ajouté  M. Juncker, arrivé samedi au Portugal pour deux jours de campagne pour les élections pour le Parlement européen qui se tiendront le 25 mai. «Les sacrifices consentis par les Portugais ont valu la peine et notre situation est meilleure aujourd’hui qu’il y a trois ans», a souligné aussi M.  Passos Coelho avant de réaffirmer son engagement à poursuivre une politique budgétaire marquée par «la discipline et la rigueur». Klaus Regling, le patron du Fonds de secours financier de la zone euro  (FESF), a également félicité le Portugal pour sa sortie du plan de sauvetage. «Le gouvernement et le peuple portugais méritent de voir reconnus les progrès accomplis ces trois dernières années», a-t-il indiqué hier dans un communiqué. «Le Portugal a amélioré sa compétitivité, relancé une croissance durable et reconquis la confiance des investisseurs», ajouté M. Regling tout en faisant  noter que le pays «reste confronté à de sérieux défis». «Des efforts persistants sont nécessaires pour surmonter les niveaux encore élevés de la dette publique et privée, assurer que les budgets sont soutenables et réduire un taux de chômage important», a-t-il précisé.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions