vendredi 24 janvier 2020 16:30:45

Pêche au thon rouge : Une activité des plus contrôlées au monde

La pêche au thon rouge est l’une des plus contrôlées au monde depuis la fin des années 2000, lorsqu’une série de mesures ont été prises pour reconstituer le stock de l’Atlantique Est et de la Méditerranée.

PUBLIE LE : 19-05-2014 | 0:00
D.R

La pêche au thon rouge est l’une des plus contrôlées au monde depuis la fin des années 2000, lorsqu’une série de mesures ont été prises pour reconstituer le stock de l’Atlantique Est et de la Méditerranée. Jusqu’au milieu des années 2000, le quota mondial était fixé à 30.000  tonnes par an. Mais il était peu respecté et les captures avoisinaient les 50.000  tonnes par an, selon l’Ifremer. En 2007, la Commission internationale pour la conservation des thonidés  de l’Atlantique (Cicta) a mis sur pied un plan de reconstitution du stock sur  15 ans, limitant le nombre de navires autorisés à pêcher le thon rouge. Dans ce cadre, en 2009 les quotas ont été abaissés à 13.500 tonnes  et la période de pêche à la senne a été réduite à un mois maximum par an. Si  les quotas sont atteints avant la fin du délai, la pêche s’arrête. La France, l’Espagne et l’Italie détiennent la plus grande partie du  quota européen. Les senneurs n’ont pas le droit de capturer des thons jeunes, inférieurs  à 30 kg, pour leur laisser une chance de se reproduire. Les pêcheurs à la ligne peuvent descendre jusqu’à 8 kilos, dans la limite de 20% du quota. Systématiquement contrôlés à leur arrivée au port, ils doivent déclarer chaque thon pêché. Les poissons sont ensuite bagués pour assurer leur traçabilité.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions