samedi 30 mai 2020 07:58:26

Changements climatiques : Une approche pour gérer les risques s’impose

De plus en plus, les conséquences des changements climatiques se font ressentir, dans tous les secteurs et la vie de tous les jours, à travers des dysfonctionnements criards qui ne laissent point de doute que ce phénomène devient réalité.

PUBLIE LE : 18-05-2014 | 0:00
D.R

De plus en plus, les conséquences des changements climatiques se font ressentir,  dans tous les secteurs et la vie de tous les jours, à travers des dysfonctionnements criards qui ne laissent point de doute  que ce phénomène   devient  réalité. Outre le volte-face du   temps,  les  effets du  dérèglement  climatique  porte préjudice à l’environnement,  mais, aussi, au secteur économique et agricole qui voient  leurs  rendements  fléchir. L’impact du dérèglement climatique se précise déjà par un amenuisement des ressources naturelles, un recul des forêts et de la diversité biologique et surtout une révision à la baisse des récoltes agricoles, en raison de la  sécheresse qui s’installe dans de  nombreux pays, dont l’Algérie, confrontée de par son climat semi- aride, à un déficit en pluviométrie et des cycles réguliers de sécheresse qui constituent un véritable menace pour les cultures sèches et les cultures consommatrices d’eau. L’augmentation continue des émissions de gaz à effet de serre, en fait seront difficiles à gérer et même des investissements importants et soutenus dans l’adaptation auront leurs limites, estiment les spécialistes qui plaident en faveur de mécanismes  adaptés pour freiner l’impact des  changements climatiques. Le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l’évolution du climat pour 2014 identifie les risques futurs et examine l'ampleur des changements climatiques et l’intérêt d’adopter une approche pour la gestion des risques susceptibles d’entraîner des dommages  économiques importants, d’autant plus  que  pas moins de 2 millions de tonnes de déchets industriels sont produits annuellement par le secteur industriel, dont près de 34% par le seul secteur des hydrocarbures qui ne seront pas sans conséquences sur la santé, nos villes et le produit intérieur brut des pays ainsi que la sécurité alimentaire des pays en développement. L’'utilisation des énergies propres devient désormais inéluctable pour réussir l’adaptation de notre pays aux enjeux des changements climatiques. C’est l’une des  finalités du schéma national d’aménagement du territoire à l’horizon 2030 qui met en place des instruments d'adaptation et d'atténuation des effets des gaz qui se décline, faut-il le rappeler,  par  la protection des ressources en eau, la biodiversité et  la  révision de  l’exploitation des sol, via l’aménagement des territoires. La démarche initiée pour la réduction des gaz à effet de serre et la dépollution engagée par le ministère de l’Aménagement du territoire s’inscrit  dans cette démarche, engagée par les pouvoirs publics  pour  réduire l’impact des changements climatiques.
Samia D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions