vendredi 16 novembre 2018 03:15:04

Pour dynamiser les échanges internationaux : L’OMC compte sur la relance du cycle de Doha

En 2013, la valeur des exportations mondiales de marchandises a augmenté de 2,1% pour atteindre 18.800 milliards de dollars.

PUBLIE LE : 18-05-2014 | 0:00
D.R

Une croissance modeste du commerce mondial pour 2014 et 2015.

Les dernières conclusions de l’analyse effectuée par les économistes de l’Organisation mondiale du commerce indiquent que les flux commerciaux au niveau mondial devraient « enregistrer une croissance modeste de 4,7% en 2014, suivie par une légère accélération à 5,3% en 2015 ». Bien que la prévision prévue pour 2014 représente plus du double du volume échangé en 2013, soit 2,1%, elle reste, néanmoins, inférieure à la moyenne de 5,3% enregistrée sur les vingt dernières années, observent les économistes de l’OMC.
Aussi, précise le rapport, le chiffre de 4,7% « repose sur une hypothèse de 3,0% de croissance du PIB mondial aux taux de change du marché », alors que celle de 2015 « suppose une croissance de la production de 3,1% » sachant que « les chiffres du PIB sont des estimations consensuelles et non des projections de l'OMC » est-il souligné. Selon les données, les risques liés aux prévisions du commerce mondial,  privilégient des tendances « essentiellement baissiers notamment du fait que le commerce des pays développés part d'une base faible ». L’analyse en question montre que le « taux de croissance de 4,7% du commerce mondial des marchandises prévu par l'OMC pour 2014 est inférieur à la moyenne de 5,3% sur les 20 dernières années (1993-2013) ainsi qu'au taux moyen d'avant la crise (1990-2008), qui était de 6,0% ». Les indicateurs  soulignent également que la moyenne de l’évolution des échanges durant les trois années (2010, 2011 et 2012) était de 3,2%. Les prévisions pour 2014 et 2015, si elles s’avéreraient justes, contribueraient à remonter la moyenne à 4%, « mais ce taux est insuffisant pour combler l'écart existant ». Dans le même ordre d’idées, l’analyse confirme que « pour les deux dernières années, la croissance moyenne n'a pas dépassé 2,2% ». En 2013, la valeur des exportations mondiales de marchandises a augmenté de 2,1% pour atteindre 18.800 milliards de dollars, soit, un taux légèrement inférieur à la prévision de la croissance des exportations en volume prévue par l'OMC pour l'année, à savoir, (+2,4%). En parallèle, « la valeur des exportations mondiales de services commerciaux a augmenté de 5,5% pour atteindre 4.600 milliards de dollars ». Les perspectives du commerce international et de la production mondiale pour 2014 et 2015 sont meilleures par rapport aux années précédentes, confirment les experts de l’OMC, « mais les grandes économies restent fragiles, y compris certains pays en développement les plus dynamiques qui soutenaient jusqu'à récemment la demande mondiale ». L’Organisation mondiale du commerce qui veut garder son optimisme, estime que « la conclusion du Cycle de Doha poserait des bases solides pour le commerce futur et constituerait un puissant stimulant dans le contexte actuel de ralentissement de la croissance ».
En fait les négociations de ce cycle qui avaient buté sur des contraintes et des désaccords majeurs, devaient porter essentiellement sur une plus grande ouverture du commerce international. Une initiative rejetée par plusieurs pays qui s’étaient sentis lésés par une telle mesure plutôt profitables aux grandes puissances, en particulier, et aux pays développés, en général. Les raisons de l’échec des négociations commerciales au titre du cycle de Doha ont été abordées lors du forum organisé en septembre 2012 qui devait justement plancher sur les voies et moyens de trouver un terrain d’entente qui contribuerait à la consolidation du système commercial multilatéral. La 9e conférence de Bali (Indonésie) qui avait réuni les ministres des Finances et du Commerce de l’ensemble des pays membres de l’OMC, du 3 au 6 décembre 2013, a également constitué une occasion pour tenter de relancer le cycle de Doha.
D. Akila
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions