mercredi 26 septembre 2018 16:39:20

Dans la lucarne : Réveil tardif...

Comme tout le monde sait, il ne nous reste que quelques journées avant la boucle finale, prévue ce 24 mai.

PUBLIE LE : 18-05-2014 | 0:00
D.R

Comme tout le monde sait, il ne nous reste que quelques journées avant la boucle finale, prévue ce 24 mai. Les équipes continuent à mettre le paquet pour s'en sortir, surtout celles qui n'étaient pas sûres de rester parmi l'élite la saison prochaine. Il faut dire que depuis la 28e journée de la Ligue1 Mobilis, la décantation s'est faite assez nettement, puisqu'on connaît déjà le trio qui va évoluer la saison prochaine dans le palier inférieur. En effet, des équipes comme le CRBAF, le CABBA et la JSMB connaissent désormais leur sort. Ils doivent faire avec. Elles sont appelées à travailler davantage pour revenir encore plus fort parmi l'élite. Au fond, la relégation n'est pas une fatalité en soi. Ce qui l'est demeure le fait d'accepter son statut sans rien faire pour le changer ou l'améliorer. La JSMB et le CABBA ont l'habitude de ‘‘l'ascenseur’’ et ils ont réussi à conjurer le mauvais sort. Il faut dire que leur mauvais départ a joué en leur défaveur.
Ceci dit, ce qui a intrigué quelque peu les observateurs, c'est incontestablement le réveil de certaines équipes menacées directement par la relégation qui ont réussi, comme par enchantement, à se tirer d'affaire. En effet, ces équipes moribondes durant pratiquement tout le présent exercice ont subitement retrouvé du punch et de la force que même leurs propres supporters ne soupçonnaient pas. Ils sont restés baba sous le coup de l'étonnement et de la surprise. La métamorphose de leurs équipes les a laissés perplexes. Des équipes ont attendu ces dernières journées pour commencer à gagner hors de leurs bases... Le CRB, pour ne citer que cette équipe, a attendu cette 28e journée pour remporter sa première victoire hors de ses bases. Certains n'ont pas hésité de parler "d'arrangement", d'autres, plus au fait du comportement de certains clubs, affirment, pour leur part, que ce réveil est lié à l'absence de motivation chez leurs adversaires. Donc, les avis sont partagés, même si certains pensent que la morale sportive a été quelque peu bafouée. Néanmoins, globalement, il n'y a pas eu trop d'équipes qui se sont plaintes de la situation. Toujours est-il, en haut du classement général, l'USMA a remporté le titre de champion trois journées avant la fin officielle de la saison 2013/2014. Elle a réussi à mettre tout le monde d'accord. Et personne n'a trouvé à redire pour justifier son échec. Sacrés usmistes !
 H. G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions