jeudi 20 septembre 2018 00:38:18

Chronique omnisports : Diriger, c’est prévoir !

La Fédération de football et la Ligue de football professionnelle (LFP) ont, semble-t-il, tout prévu. Instruite par la FIFA sur la nécessité d’achever le championnat de Ligue 1 au plus tard le 21 mai en raison de la tenue du Mondial brésilien

PUBLIE LE : 18-05-2014 | 0:00
D.R

La Fédération de football et la Ligue de football professionnelle (LFP) ont, semble-t-il, tout prévu. Instruite par la FIFA sur la nécessité d’achever le championnat de Ligue 1 au plus tard le 21 mai en raison de la tenue du Mondial brésilien, la LFP, consciente en plus du déroulement de l’élection présidentielle, prend les devants et informe le 22 octobre 2013 les clubs concernés par les compétitions africaines qu’il ne sera pas question de report de matchs ; elle va même jusqu’à leur suggérer de faire l’impasse sur leur participation aux différentes coupes de la CAF. Deux clubs obtempèrent et deux autres passent outre. C’est ainsi que le CS Constantine et l’ES Sétif signent un engagement par lequel ils affichent leur volonté de ne pas solliciter la LFP pour un quelconque report de match.
Jusque-là tout va bien ! Ces deux clubs ont assez de joueurs en réserve pour attaquer de front compétitions locale et africaine. C’est ainsi que le CSC sera amené à disputer, le même jour, deux rencontres différentes en scindant son effectif. Après tout, les Constantinois ont signé l’engagement et c’est en connaissance de cause qu’ils ont accepté de prendre part à l’aventure africaine, mais ne voilà-t-il pas que Sétif, qualifiée pour les phases de poule de la champion’league africaine, menace de déclarer forfait face à son adversaire tunisien de l’Espérance de Tunis si la LFP ne lui modifie pas son calendrier. Si la LFP reste ferme, la FAF, elle, admet que les Sétifiens méritent qu’on fasse pour eux une entorse au règlement préétabli et connu de tous. Le match de l’ESS face à l’USMH prévu le même jour que celui de Tunis sera donc reporté.
On pourra crier au « deux poids deux mesures », d’autres vous rétorqueront que c’est avec l’assentiment des Harrachis que ce match a été décalé et qu’après tout il n’y a pas de quoi fouetter un chat !
Naviguer à vue peut permettre de s’en sortir, parfois, si le capitaine est bon et que la chance lui sourit. Faire des plans et s’y tenir, c’est là que réside le gage de la réussite. Sénèque disait : « Il n’est point de vents favorables pour celui qui ne sait pas où il est ni où il veut aller. »
La FAF et la LFP veulent-elles vraiment que les clubs adoptent une gestion efficace d’où tout bricolage serait banni ? Elles devraient commencer par en donner l’exemple !
    Abdennour Nouiri

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions