lundi 23 octobre 2017 05:32:53

Développement du Tourisme : Miser sur l’atout formation

«Il y a nécessité de créer un observatoire des métiers», souligne Zaïd Abdellatif, directeur général de l’École nationale supérieure du tourisme.

PUBLIE LE : 18-05-2014 | 0:00
D.R

«Il y a nécessité de créer un observatoire des métiers», souligne Zaïd Abdellatif, directeur général de l’École nationale supérieure du tourisme.

Le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a organisé, hier à l’hôtel El-Djazaïr, une journée d’études sur la formation dans le domaine du tourisme, en présence des cadres et des experts du secteur. Mme Nouria Yamina Zerhouni, la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a souligné, dans un message lu en son nom par le secrétaire général de l’institution, que le secteur a connu un développement constant. Ce rythme de croissance, a-t-elle dit, «répond aux  efforts du gouvernement pour diversifier l’économie nationale hors hydrocarbures». En dépit de tout cela, a-t-elle ajouté, «nous voyons que nous sommes encore loin d’atteindre les objectifs fixés pour la mise en place d’une plate-forme solide pour développer une destination touristique privilégiée capable d’absorber la demande intérieure et étrangère, et de transformer les immenses potentialités aux produits touristiques attrayants et concurrentiels. Et de poursuivre  : «L’évaluation réaliste et objective de notre performance doit être accompagnée par le Schéma d’aménagement touristique, le SDAT d’une façon permanente du fait que ce dernier est  une référence stratégique et juridique pour le secteur du tourisme.» Mme Zerhouni indique que «même si ces efforts ne sont  pas suffisants pour la réalisation des objectifs fixés pour l’avancement du secteur, nous avons inscrit, dans le cadre de la réalisation de structures touristiques, 746 projets, avec une capacité d’accueil de 64.384 lits. Ces projets devront créer quelque 39.757 emplois. Le secteur du tourisme devrait créer quelque 930.000 nouveaux emplois, soit 450.000 dans le secteur du tourisme et 480.000 dans le secteur de l’artisanat.» Au vu des exigences croissantes des ressources humaine,  le mécanisme de formation actuel ne pouvait pas couvrir tous les besoins. De ce fait, la ministre a  relevé : «Nous avons décidé de  renforcer les institutions de formation dans le secteur en question, et, en  plus de cela, nous procéderons  au  transfert de l’École nationale du tourisme à un nouveau siège situé dans la wilaya de Tipasa, pour l’augmentation des capacités des ressources humaines de 200 à 600 sièges.» Dans une déclaration à El Moudjahid, Zaïd Abdellatif, directeur général de l’École nationale supérieure du tourisme, a souligné qu’il est important de créer un observatoire des métiers qui doit être une instituion pour regrouper tous les professionnels relevant de ce secteur. Il aura pour objectif, a-t-il dit,  «d’améliorer la connaissance dans différents domaines, notamment la formation». Notons, dans ce sens, que  selon les experts, «l’observatoire est  un lieu de concertation, une instance technique d’aide à la décision». Il y a lieu de souligner que lors de cette rencontre, plusieurs communications ont été présentées par des experts, entre autres «L’importance du partenariat  entreprise-établissement  de formation  continue», animée par Zaïd Abdellatif, directeur général de l’École nationale supérieur du tourisme, «L’équation formation-emploi dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme», animée par le directeur national d’hôtellerie et de tourisme de Tizi Ouzou.
Makhlouf Ait Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions