mardi 18 juin 2019 08:58:11

Douanes : La mise en place des mécanismes juridiques requis pour moderniser les Douanes, une priorité

Le directeur général des Douanes, Mohamed Abdou Bouderbala, a affirmé, jeudi à Annaba, que la mise en place des mécanismes juridiques requis pour moderniser les Douanes est "la priorité du secteur d’ici à 2015".

PUBLIE LE : 17-05-2014 | 0:00
D.R

Le directeur général des Douanes, Mohamed Abdou Bouderbala, a affirmé, jeudi à Annaba, que la mise en place des mécanismes juridiques requis pour moderniser les Douanes est "la priorité du secteur d’ici à 2015". Dans une déclaration à la presse, en marge d'une conférence sur "Les douanes à l’ère de la mondialisation des échanges commerciaux", qu'il a animée à l’École préparatoire des sciences économiques et de gestion, M. Bouderbala a estimé que les défis liés à la lutte contre la contrebande, la contrefaçon et toutes les autres formes de criminalité transfrontalière "exigent un arsenal juridique en adéquation avec les formes nouvelles des crimes". Le plan de modernisation actuellement engagé pour mettre à niveau le système douanier national est axé sur la formation spécialisée des ressources humaines, ainsi que sur le renforcement des effectifs de ce corps constitué, pour les porter, "avant fin 2015", à 30.000 agents, contre 21.000 actuellement, a précisé  Bouderbala. Il a également salué les efforts déployés pour instituer un guichet unique au niveau du port d’Alger, ce qui constitue, a-t-il estimé, un "bond en avant sur le chemin de la modernisation des Douanes algériennes".   Il a en outre passé en revue, la stratégie de développement des Douanes axée, notamment, sur l’allègement des procédures, le développement du partenariat  avec les opérateurs du secteur, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, et l’offre de prestations professionnelles basées sur  l’information.
Il a aussi souligné l’importance d’un système douanier "souple et transparent",  dont la priorité consiste à soutenir l’économie nationale et à encourager les  partenariats entre les douanes et les entreprises économiques pour plus d’efficacité dans la lutte contre la contrebande et le crime organisé. M. Bouderbala a rappelé qu’en 2013, les Douanes algériennes ont saisi  63.401 kg de kif traité et plus de 700.000 litres de carburants, contre 2.646  kg de kif et 200.000 litres de carburants, l’année précédente.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions