Nigeria : Le président Goodluck Jonathan exclut un échange de prisonniers de Boko Haram contre les lycéennes enlevées

Le président nigérian, Goodluck Jonathan, a exclu de libérer des prisonniers du groupe armé Boko Haram en échange des lycéennes enlevées par le groupe, a déclaré mercredi à Abuja, un ministre britannique.
PUBLIE LE : 16-05-2014 | 23:00

Le président nigérian, Goodluck Jonathan, a exclu de libérer des prisonniers du groupe armé Boko Haram en échange des lycéennes enlevées par le groupe, a déclaré mercredi à Abuja, un ministre britannique. Le ministre britannique en charge des questions africaines, Mark Simmonds, en visite au Nigeria dans le cadre de l'aide internationale mobilisée pour retrouver les 223 lycéennes, a indiqué avoir évoqué, lors de cette visite, la question avec M. Jonathan qui a exclu la négociation avec Boko Haram. Pour sa part, le Haut-Représentant du Secrétaire général de l'ONU auprès du Nigeria, Saïd Djinnit, a réaffirmé, jeudi à Abuja, le soutien sans faille des Nations Unies aux autorités nigérianes dans leurs efforts pour libérer les jeunes filles enlevées en avril dernier par le groupe terroriste Boko Haram.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com