mardi 17 septembre 2019 17:35:15

Liste des biens culturels nationaux (J. O.) : Douze sites archéologiques et historiques classés

Le ministère de la Culture a classé douze sites archéologiques à Alger, Oran, Tlemcen, Chlef et Sétif sur la liste des biens culturels, selon des arrêtés ministériels publiés dans le dernier numéro du Journal Officiel en date du 7 mai 2014.

PUBLIE LE : 14-05-2014 | 23:00
D.R

Le ministère de la Culture a classé douze sites archéologiques à Alger, Oran, Tlemcen, Chlef et Sétif sur la liste des biens culturels, selon des arrêtés ministériels publiés dans le dernier numéro du Journal Officiel en date du 7 mai 2014. Le « mausolée Sidi M’Hamed Boukabrine » situé dans la commune de Mohamed Belouizdad (Alger), les « anciennes galeries d’Oran », le « site archéologique d’El-Azme » situé dans la commune de Ténès (Chlef), le « site archéologique de Aïn El Hanech » situé dans la commune de Guelta Zerga (Sétif) et « Bordj Bab El-Hadid » (Tlemcen) ont ainsi été classés sur la liste des biens culturels. Le classement concerne également « la mosquée Sidi El Benna », « le mausolée Sidi Saâd », « la mosquée Sidi Zakri », « la mosquée Sidi Zayed », « la mosquée Sidi El-Yadoun », « la mosquée Sidi Abou Abd Allah El-Charif El-Tlemceni » et « la mosquée El Chorfa ». Parmi les conditions de classement, les arrêtés précisent que « l’occupation, l’utilisation et l’exploitation du monument historique doivent s’adapter aux exigences de la conservation du bien culturel ». Les arrêtés citent également « le passage des réseaux d’alimentation en eau potable, d’assainissement des eaux et d’électricité ».
Toute construction ou intervention sur et dans le monument ainsi que dans les abords immédiats est interdite et aucun autre type d’aménagement ni de nouvelles constructions ne sont autorisés dans la zone de protection afin de ne pas gêner la visibilité du monument. Concernant les sites archéologiques, les arrêtés indiquent que «les servitudes d’utilisation du sol ainsi que les obligations à la charge des occupants du site archéologique et de sa zone de protection seront fixées par le plan de protection et de mise en valeur du site archéologique et de sa zone de protection (PPMVSA) dont les modalités d’établissement sont prévues par le décret exécutif y relatif. Plus de 450 sites et monuments historiques ont été classés, depuis 1999 en Algérie, sur la liste des biens culturels protégés par la loi.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions