mardi 25 septembre 2018 09:12:13

Chronique Omnisports : La carotte et le bâton

L’être humain réagit à deux choses, à priori antinomiques : la récompense et la sanction.

PUBLIE LE : 15-05-2014 | 0:00
D.R

L’être humain réagit à deux choses, à priori antinomiques : la récompense et la sanction.
On ne peut continuer à évoquer la violence dans les stades et ses méfaits sans apporter de solutions, même partielles, temporaires ou furtives mais sans être pour autant futiles. L’apprentissage de la non-violence dans le sport est un combat de longue haleine. Il faut parfois tâtonner pour trouver les solutions idoines. Cela n’empêche pas d’entreprendre des actions, même si ces actions n’auront qu’un effet limité, elles auront au moins eu le mérite d’exister : ne rien tenter pour endiguer la violence, voilà ce qui est condamnable ! Dans certains sports, on a institué le point du bonus. Par exemple en rugby on parle du bonus offensif (une équipe obtient un point supplémentaire quand elle inscrit au moins 4 essais) et du bonus défensif (une équipe obtient un point supplémentaire si elle perd le match de moins de 7 points). Quoi de mieux pour encourager l’offensive d’autant que les bonus sont cumulables sur une même rencontre. En volley-ball une équipe qui perd par 3 sets à 2 marquera un point de bonus que n’aura pas celle qui se sera inclinée par 3 sets à 0 (ou à 1). On pourrait trouver encore d’autres sports qui ont introduit la notion de bonus. Pourquoi ne pas l’appliquer chez nous en football mais cette fois pas pour encourager l’offensive mais le fair-play ? La chose est simple en soi : un carton jaune équivaut à un point et un carton rouge à 3 (deux cartons jaunes qui se suivent dans le même match pour un joueur ne donneraient que deux points). Un classement est établi chaque semaine tenant compte de ces points « fair-play » au même titre que les points engrangés en cas de victoire et de nul. A la fin de chaque phase (« aller » et « retour ») l’équipe qui aurait le moins de points « fair-play » se verrait créditer d’un point supplémentaire au classement et inversement celle qui aurait le plus de points « fair-play » se verrait retrancher un point de son total. Croyez-vous que les clubs ne réagirez pas quand ils seraient touchés « au porte-monnaie » (en l’occurrence les points engrangés) ? Ce système dit de « la carotte et du bâton » pourrait être appliqué comme une mesure d’urgence dans tous nos championnats et ceci sans préjuger d’autres mesures (caméras dans les stades, stadiers bien formés, cours obligatoires en direction des jeunes catégories sur la notion de fair-play, huis clos sélectifs… La violence dans les stades ne peut être combattue que par un assortiment de remèdes. Pourquoi alors ne pas tester les Bonus-Malus du fair-play ?
Abdennour Nouiri

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions